26 novembre 2011

Indignée

Muriel appartient à ce nouveau mouvement des Indignés né ce printemps en Espagne. Elle manifestait activement cet après-midi avec ses amis devant un magasin Kookaï du Chatelet, contre l'utilisation de la fourrure dans la fabrication des vêtements. Il y avait des moments assez tendus lorsque le personnel du magasin frôlait d'en venir aux mains.

Bottes de cheval et grosses chaussettes aux pieds pour supporter le froid durant des heures,  mégaphone ou trompette en main, Muriel est une jeune femme révoltée contre la torture des animaux et je la soutiens entièrement. Donc pas de fourrure autour de la capuche de sa doudoune noire. En plus ça fait moche.

Pendant qu'elle sortait son sandwhich de son sac à dos ("bouge ton cul", génial!), je lui tapais un long moment sur l'épaule parce qu'elle ne m'entendait pas. "Salut, bien sur tu peux mettre les photos sur ton blog de bottes de cheval si comme moi tu es un Indigné et que tu détestes Sarko ! Ca me ferait plaisir que tu m'en envoies sur mon Facebook". Sa page Facebook est entièrement consacrée à sa mobilisation contre la fourrure animale et elle me conseille de mettre en garde mes visiteurs face à des images atroces.
Muriel est une femme sympathique et courageuse qui essaie de faire évoluer les choses.

"Mets les photos dans ton blog de bottes de cheval, oui!"

Ne portez pas la peau d'un autre! Chaque seconde dans le monde, un animal meurt pour sa fourrure. C'est ce que dénonce leur tract.
Si vous souhaitez en savoir plus sur cette mode cruelle: http://www.facebook.com/profile.php?id=100002332221229 - pas pour écrire des conneries, je vous fais confiance - et  aussi: http://www.international-campaigns.org .

_

4 commentaires:

steve a dit…

@arno : question fourrure, ça contraste quand même pas mal avec tes deux posts précédents...

arno a dit…

@Steve Mince alors! Faut pas que Muriel vienne voir mon blog! Maria, c'est une fourrure synthétique je suppose. "C" ce n'est absolument pas de la fourrure, j'en suis certain.

Chris a dit…

C'est vrai que le monde de la mode aime toujours la fourrure, il y a encore des mentalités à changer... je pense en particulier aux jeunes femmes qui sont ouvertes aux idées progressistes, il faut y réfléchir. Quand je pense qu'en d'autres époques on aurait fait de mon chat (chartreux) une belle fourrure..

arno a dit…

@Muriel
Muriel, j'admire ton courage car la tache est immense. En France un détraqué jette son fils dans le lave-linge qu'il met en route, en Syrie le régime torture les enfants par centaines ; j'ai souvent honte d'etre un etre humain. Les incivilités se multiplient au quotidien dans Paris... J'ai l'impression qu'un etre sur dix est à la fois intelligent et sensé. C'est peu...
Par bonheur il y a des personnes comme toi pour éradiquer l'injustice, défendre les animaux et c'est déjà plus que rester chez soi à faire du tricot, comme dirait Bardot. Ta lutte est sans fin mais indispensable.