10 avril 2017

Blog de filles #162 | Vanessa de Madrid


http://www.lacaprichossa.com/2017/01/look-botas-de-agua-y-bufanda-cuadros.html

La plupart du temps très élégante et en talons haut, Vanessa peut néanmoins parfois se laisser aller à des chaussures de running pour ses marathons ou de simples bottes de caoutchouc Decathlon pour les jours gris. Elle les porte ici avec une mini en cuir et ne voit pas pourquoi on devrait toujours les porter avec un pantalon. Un look inratable dans son énorme blog de mode plein d'idées et de conseils et né à la même dâte que BDC69 2.0 ! Allez le visiter pour découvrir Vanessa la Capricieuse de face. Gracias à Vanessa :)

Autre tenue avec jupe cuir noir encore, et un collant en plus:
http://www.lacaprichossa.com/2014/01/look-con-botas-de-agua.html

"Des  wellies (qui sont en fait des bottes d'équitation) que j'ai coordonnées avec un pull en laine et une mini en cuir, car qui dit que les bottes en caoutchouc doivent être portées avec un pantalon?"

Most of the time smart in high heels, Vanessa "The Capricious" can nevertheless sometimes indulge in running shoes for her marathons or in simple Decathlon rubber riding boots for gray days. She wears them with a mini leather skirt and does not see why wellies should always be worn on pants. An inratable look. Her huge fashion blog is full of ideas and tips and was created in the same time that BDC69 2.0 ! Check it to uncover Vanessa's face. Gracias to Vanessa :)

8 commentaires:

Adrien a dit…

Superbes photos de cette adorable jeune fille ; le problème de ces bottes Décathlon demeure : tige un peu trop basse ainsi qu'un affreux joint de moulage sur le dessus du pied et le devant de la tige . Comment y remédier ?

Nicolas a dit…

Un peu trop basse , non , je ne pense pas , pour une utilisation en cavalière de ville , c'est plutôt bien adapté . La jonction de moulage reste en effet le problème majeur des D4 , mais il me semble bien que sur les dites high cost griffée Calvin Klein , Gucci ou les dernieres horeurs de chez Aigle " Alaquines " , la dite remplaçante de l’écuyer ou de la start , a quand meme 160 euros , le joint de moulage est apparent ...

Ces dites high cost sont des low cost , habillées et vernies a souhait dans le but de faire chauffer la carte bleue des princesses arabes , comme celle que j'ai croisée une fois au bon marché avec ses zoubaby à 200 dollars achetées a Dubai qui avaient l'allure d'une paire de bottes pour rentrer les vaches le soir a la ferme ...

Pour posséder deux paires de Weston , un défaut apparaît aussi au centre sur le devant , il s'agit de la couture de la doublure , défaut dont Weston a fait sa marque de style ...

Bon pour 12 a 15 euros , selon les pointures , soyons indulgents envers D4 , qui depuis 20 ans , met la mode BDC a la portée des plus modestes en leur donnant des allures de princesses . BDC ou Go sport reste dans les meilleurs rapports qualité prix et utilisation ...

Sinon encore mille merci Arno pour avoir fait de belles trouvailles en cette fille avec sa mini jupe , c'est un style bien féminin , jeune et joli , beaucoup plus que le sempiternel jean ...

Chris a dit…

Les BDC D4 ne sont pas les plus hautes, elles pourraient avoir en effet quelques cm de plus, mais elles me semblent d'une hauteur moyenne qui convient à toutes les filles pour les porter en ville. Je pense que certaines filles pourraient trouver trop "cavalier" une tige qui monte très haut sous le genoux, et de plus qui ne conviendrait pas à toute les morphologies.

Comme ce sont des bottes en PVC injecté, il y a ce joint de moulage qui divise la botte verticalement en deux parties, c'est vrai qu'il est bien marqué sur les D4 , surtout bien visible lorsqu'elles sont neuves, mais on ne peut pas être trop exigeant pour ce prix n'est-ce pas ? D'ailleurs ce joint plus ou moins présent est présent aussi sur les modèles en PVC beaucoup plus onéreux. Il n'y a que sur les bottes Aigle en slush qu'il n'y a aucun joint apparent, et je me demande toujours comment est-ce possible si les bottes sont moulées ?...

Anonyme a dit…

Très jolie, surtout avec la jupe noire et le pull rose qui amène de la couleur. (en plus du collant) (le parapluie, accessoire mode ou il y en avait besoin ?)

Pour la D4, étant une paire standardisée pour pouvoir être utiliser par le plus grand nombre (de cavalier débutant, à la base mais on peut l'utiliser à plus haut niveau, juste question de choix -même si des bottes ou boots en cuir+chaps en cuir seraient alors préférables) une botte qui monte jusqu'au genou (enfin dans le genou), ce serait très inconfortable. (surtout, pour l'équitation, si j'avais mes bdc me rentrant dans le genou, je devrais soit les découper soit penser à m'acheter boots+chaps...)

J'ai d'ailleurs une paire Aigle (start ou ecuyer, je ne sais plus) qui n'est pas dans une matière solide mais qui rentre dans le genou et vu qu'elle n'est pas solide, ce n'est pas gênant. Mais avec une botte en dure, ce le serait. (pour l'équitation, ça finirait par me poncer l'arrière du genou, pour la ville avec un pantalon, ça irait peut-être si le pantalon est assez épais pour protéger du haut de la botte)

Nicolas a dit…

Concernant le moulage des aigle , le secret semble encore bien gardé a Ingrandes là ou elles étaient produites . Cependant , ils agissent part un rotomoulage et non une injection ,ce qui est plus long , plus minutieux , mais oh combien plus net . Une fois les granulés de plastique , dont ils ont le secret placés dans le moule , celui ci tourne sur trois axe , repartissant sur toutes les parois le slush de façon homogène , tout comme la température ...

Il faut aussi savoir que ces moules sont gainés de vrai cuir , pour donner la patine de l’écuyer , du moins la vraie qui était produite avant 2010 je pense . Rotomoulage , gainage cuir et entretien , cela coûte cher , si l'on ajoute les opérations manuelles de démoulage , contrôle qualité , élaboration du slush et garnissage de la botte ...

Sur un autre chapitre concernant la hauteur des bottes et étant moi meme cavalier de dressage haute école . La hauteur n'est pas un inconvénient , bien au contraire , la jambe s'en trouve bine mieux protégée et fixée . D'autre part la position a cheval exige de baisser ses talons ce qui de fait abaisse la hauteur de la botte en selle . Une botte trop basse a de nombreux inconvénients , notamment celui d'entrer en conflit avec le bas des quartiers de la selle . Aigle dans les années 80 présentait ce genre d’inconvénients pour les filles en mollets S ou M avec de petites pointures, ce qui a fait le succès des le Chameau , à la tige bien plus haute .

Pour ce qui est du porte en ville une botte un poil plus basse , surtout pour une fille portant des jupes est recommandé . Les D4 ou UMO , alezan ou meme les écuyer peuvent facilement se recouper avec une paire de ciseaux et une bande d'adhesif pour servir de guide , je l'ai deja fait . Sur les start , ce n'est pas possible sans recoudre la doublure sur le col avec le petit bourrelet ...

Pour en avoir fait l'essais avec une bonne copine , les bottes hautes avec jupe courte et collants opaques sont top classe , genre jumping de chez aigle ou le revers sort bien sur des collants noirs . Pour un port en jupe longue ou midi , comme dans les années 80 par exemple , une botte plus courte est recommandé avec là des collants clairs , pour bien voir le découpage bottes et jupe ...

En core une fois , il s'agit d'une affaire de gout et pas de technique equestre que nous abordons dans ce blog ...

Anonyme a dit…

Oui, Nicolas : goût (mode) pas pratique équestre. Je parlais juste par rapport à la remarque de Chris "D4 pourraient être plus hautes". J'ai juste oublié :
@Chris

Je parlais donc juste de la partie bottes D4=bottes standardisées pour une utilisation par le plus grand nombre. (pour une pratique équestre tout d'abord -que ce soit en débutant ou juste pour un essai/stage de 10 séances ou pour une pratique plus régulière avec l'équipement le moins cher possible- puis possible comme bottes de pluie -et donc de festival pour aller dans de la boue- puis comme simple paire de botte de ville)

Les faire trop hautes (au point où cela rentrerai dans le genou) ça n'en ferait plus une botte standardisée, pratique pour la majorité. (je ne voulais pas parler équitation pour l'équitation à la base pour éviter d'être trop hors sujet au niveau du blog, Nicolas, du coup, oui à cheval talon baissé, je suis d'accord -enfin je ne fais pas de l'équitation en bdc me rentrant dans le genou, soit ma paire de bdc Aigle, donc je n'en sais rien mais je te crois)

Je comptais plus, aussi, la partie "porter des bdc en ville" (et je comptais dans cette partie une légère partie équitation (hors sujet au niveau du blog, d'où le "légère"):

"se rendre à son CE en tenue et donc botté -pour éviter d'avoir à porter un sac d'habits+bottes/+matériel de pansage et d'avoir à se changer au CE -en imaginant que son matériel de pansage reste au CE avec le casque ou que tu le prennes juste dans un sac pas lourd-, et donc que ce soit en voiture/bus-métro et une partie à pied/à pied puis à panser le cheval avec la botte dans le genou"

je ne suis pas sur que ce soit agréable. (mais là -encore, je ne fais pas d'équitation avec la botte dans le genou, étant donné que ma paire Aigle je ne la porte qu'en ville avec un pantalon assez épais, le bout dans le genou n'est pas "en dur" -contrairement à d'autres paires de bdc Aigle que j'ai renvoyé, lors de la promotion à 18€-, ce n'est pas un problème -encore une fois, car le pantalon est là sinon ce serait assez chiant à porter- mais mes D4 "en dur", si je les avais dans le genou pour la partie "à pied" (se rendre à mon CE en métro+à pied et le pansage), je n'aimerai pas mais ce n'est qu'un avis personnel, après à cheval, oui, aucun problème comme tu le dis)

al a dit…

merci à Nicolas pour son commentaire très éclairé sur le rotomoulage des bdc Aigle
une découverte pour moi et surement pour beaucoup d'entre nous
comme tu le précises l'avantage d'une paire de bdc trop haute , c'est qu'elles peuvent être raccourcies très facilement avec des ciseaux
quand elles sont trop courtes , c'est presque impossible de les réhausser

Chris a dit…

Merci Nicolas pour tes explications sur la fabrication des BDC Aigle en slush. On ne peut que regretter davantage que ce savoir faire tombe aux oubliettes.
Je pense que bon nombre de filles ont recoupé le haut de leur BDC pour les ajuster pour l'équitation, j'ai déjà vu cela sur les BDC d'occasion. Et le découpage qui se voit selon qu'il est plus ou moins soigné, et dans tous les cas le haut de la botte n'est pas parfaitement fini, c'est peu esthétique pour en faire des bottes de pluie.