12 août 2016

Vers le We Love Green Festival | Paris 5 juin 2016 #5

Vers le We Love Green Festival | Paris 4 juin 2016 #0 #1 #2 #3 #4 #5 #6 #7 #8 #9 #10 | Paris 5 juin 2016 #A #M #1 #2 #3 #4

5 commentaires:

Chris a dit…

14:51 BDC semelles aux rouges et short assorti.

Lorsque je regarde toutes ces filles, je constate que la plupart avaient soigné leur look en BDC. Peut-être à la dernière minute, du fait des recommandations tardives des organisateurs. Mais histoire de ne pas aller à un festival, même boueux , fagotée comme on irait ramasser les champignons un samedi à la fraiche...

Anonyme a dit…

Forcément Chris.
De nos jours, un festival, c'est aussi un événement mode avec des caméras, des photos, des blogs. -et sait on jamais, peut-être des femmes qui parlent de leur tenues, où acheter ça-ci etc-

Il s'agit donc de faire attention à son look (pour les femmes au moins) pour s'assurer de ne pas paraître sortir de sa campagne ou d'une visite en Bretagne. (bottines Aigle et ciré jaune -sans aucune habillage pour se mettre en valeur donc- pas une tenue pensée pour les montrer comme de possible vêtements et chaussures à la mode -malgré l'imaginaire qui les rend "ringard")

Puis montrer que tu as un bon sens de la mode (et de l'habillement donc) dénote que tu as de bons goûts, que tu as fait de bons achats (pas hors de prix, ça montre que tu sais faire avec les moyens du bord sans t'endetter) et que tu es donc une icone de la mode. (qui le sait mais sans se mettre en avant sur un blog, à prodiguer ses conseils à des millions de filles et femmes, à tester des produits de beauté-vêtements de marques pour en faire la pub sur ton blog en tentant de se montrer impartial -malgré le chèque en banque)

Tout ça rien qu'avec une tenue pour un festival.

Qu'en penses tu, Amélie ? Un peu exagéré ou un peu de ça ? :p

Chris a dit…

Tout à fait d'accord Anonyme. Les festivals sont devenus des repères à fashionistas qui s'observent et veulent se montrer, via les blogs.
Il suffit de chercher un peu et on voit que beaucoup de site mode font des reportages sur les meilleurs looks "festival" , y voyant souvent là les tendances mode de "la rue".

En Angleterre, Kate Moos a initier le phénomène, on connait l'histoire, perturbant les images glamour des magazines avec ses fameuses Hunter portées avec un short très court, ce fameux short d'un vieux jean coupé, intronisée icône mode des festivals. On sait aussi qu'à cette époque ( env 2005-2007) on la voyait aux bras de Pete Doherty ,ce qui explique aussi sa présence dans tous ces festivals et dans le milieux du rock. Glastonbury étant devenu le plus trendy et happy few des festivals anglais, le plus couru des célébrités et le nouveau lieu où se montrer , beaucoup de stars ont suivis le mouvement dans l'espace VIP histoire de salir un peu ses hunter neuves pour quelques photos. Pour être aller à Glastonbury, je peux te dire que tu ne croiseras pas Kate Moos en Hunter dans les allées boueuses du festival, pas plus que les autres célébrités, il te faut le pass espace VIP, qui est un véritable micro-festival dans ce gigantesque festival...

En 2007 au festival Rock-en-Seine, à Paris, j'avais rencontré Géraldine Dormoy une célèbre blogueuse de mode, précurseur dans son genre avec son "café mode" ( aujourd'hui pour l'express : http://blogs.lexpress.fr/styles/cafe-mode/). Chasseuse de looks originaux, chaussée elle-même en BDC D4 alors qu'on ne voyait presque jamais de bottes de cheval dans la rue... moins d'un an après c'était la déferlante à Paris, beaucoup de jeunes filles dévalisaient le rayon équitation des Décathlon ou Go-sport, ou les magasins Aigle pour celles qui voulaient investir plus.... puis on a vu la suite de l'histoire. Aujourd'hui les festivals , surtout à Paris je pense, sont féquentés par des groupes de jeunes filles qui viennent se montrer leur look spécial festival très étudié, mais pas trop, l'air de rien, et pour certaines dans le secret espoir de se faire repérer. Même les garçons s'y sont mis... Pas de problème pour les reporters , les filles acceptent volontiers de prendre la pose ( n'est-ce pas Monsieur Arno ?). Il faut lire les magazines féminins pour voir qu'il y a maintenant les festivals références mode, comme Coachella en Californie ( look néo- baba), ou anglais dans le must est donné par la festival de Glastonbury ( short + collier de fleurs + wellies hunter) ...
Après We Love Green , j'ai lu certaines chroniqueuses de mode qui voyaient l'émergence du style "français" : petit ciré jaune, chemise à carreaux , petites bottes Aigle ... Mais elles auraient pu remarquer que le style d'ici, c'est aussi la BDC ( garçons compris ) !!!
Que va t-on voir au prochain Rock en Seine ? On attend la météo...
BDC 69 sera-t-il là ... ???

titi a dit…

Bonnes nouvelles pour les amateurs ( trices ) de bottes alezans.Le chameau reprend la production en novembre.
Les 1 eres livraisons prévues pour décembre d' après MF BOTTES.

Chris a dit…

Production française ? Les prix ? C est une bonne nouvelle quand même, espérons pour la qualité, après Aigle ça aurait été un coup dur pour nous autres.