16 octobre 2015

Fête de l'Huma 2015, les photos de Chris


Chris, sept.'15
J'ai croisé Chris à plusieurs reprises lors du week-end de la Fête de l'Huma. Il s'en est pris plein les yeux et il parlait sans arrêt, comme il le fait dans le blog, et je lui disait sans arrêt "fais des photos, allez, vas-y !". I met Chris several times during the weekend of Fête de l'Huma. He was dazzled and talked without stopping, as he does in the blog, and I told him constantly "make pictures, go !".


11 commentaires:

Chris a dit…

Sur la première photo (pendant l'excellent concert de la famille Chedid ), c'est ambiance boue à la Glasto, et on voit bien le large no-man's land devant la scène, espace idéal pour bien se placer pour tous ceux qui avaient eu la bonne idée de chausser les bottes (ou les autres plus rares qui n'ont de gène d' avoir les chaussures qui baignent). Quelques BDC, certaines filles étant très prudentes pour ne pas les salir et d'autres pataugeant allègrement.
Pour ma part j'étais surtout très attentif pour me déplacer et éviter la panade avec mes alezans... j'aurais un instant voler le spectacle à Mathieu ;=) ( trop fort ).

Chris a dit…

@ Arno, ah oui, tu vois , bien qu'étant "bavard" en vrai comme en ligne comme tu le soulignes ;=), je me suis lancé sur le terrain (boueux). Mais aussi comme tu le sais, je n'ai pas ton talent pour les prises de vue live et pour coller au plus près du "sujet". De plus je suis parfaitement incapable d'interpeler les filles pour les faire poser. Ca c'est un art que je ne maîtrise pas !
Ceci étant 2 mecs en BDC çà pouvait attirer l'attention, plus simple à gérer en solo, non ?

al a dit…

quand on voit les images , je pense que les bdp avec des grosses semelles crantées sont plus adaptées que les bdc.
avec des bdc on risque une gamelle et là , c'est le buz assuré !!!!

Marc a dit…

Enfin des BDC bien boueuses, ça fait plaisir !
Et si ça vous a permis de vous approcher de la scène, en plus, c'est parfait.
Je trouve que tu t'en es vraiment bien sorti avec ces photos, Chris, chapeau et merci à toi !
Quant au fait d'interpeller des filles pour les faire poser, je n'oserais pas non plus, Arno est vraiment fort pour ça, c'est vrai.

Marc a dit…

@ Al et Chris : en effet, un des seuls défauts des BDC est d'être glissantes, c'est vrai qu'il faut bien faire attention sur ce genre de terrain boueux...

Anonyme a dit…

Vu la boue qu'il y a, les gens arrivent à danser quand même ? De façon statique (torse bras jambe mais sans sauter ou bouger les pieds - pour ne pas splasher la boue sur les autres personnes à coté) ou beaucoup de mouvement ou bien ils ne font qu'écouter la musique ?

(ps: je demande car je ne suis jamais allé à un concert avec de la boue au sol -niveau mouvement, ça ne gène pas ? personne ne glisse et tombe dans la boue ?- juste un sol en dur)

Chris a dit…

@ Anonyme, il y a ceux qui sautent dans la boue pour faire "splash" et arroser généreusement autour d'eux et ceux (en grande majorité rassures toi) qui dansent les pieds collés au sol. Faut dire que la boue épaisse çà vous colle les bottes aussi, sauf les grandes flaques terrain de jeu des premiers...
Le pire ce sont les petites pentes de sol, même minimes, qui rendent le terrain boueux très glissant.
Il m'est déjà arrivé plusieurs fois de glisser avec mes BDC comme sur du verglas et de ne pouvoir éviter la gamelle dans la boue... pas top, les autres se marrent bien, mais moi pas trop fier et surtout crotté jusqu'en haut. C'est sûr aussi que dans les festivals boeux tu en trouveras toujours qui prennent du plaisir à se jeter intégralement dedans ( ah !.. Woodstock... ). Mais en ce qui me concerne je préfère rester (relativement ) propre pour rentrer à la maison le soir, mis à part mes bottes.

Chris a dit…

@ Marc, oui Al a tout à fait raison, avec les BDC dans un festival boueux on peut faire le "buzz", c'est à dire le spectacle .. :=)
J'en sais quelque chose, avec mes bdc Amezans favorites( celles qu'on peut voir sur la petite photo si vous cliquez à gauche du texte d'Arno) que j'ai beaucoup portées n'ont plus beaucoup de relief en "pointe de diamant" sous la semelle et elles peuvent se transformer en vraies patinoires en terrain humide.
Mes Le Chameau St Hubert sont plus adaptées pour ce type de terrain, elles accrochent mieux avec leur semelle bien crantée , mais que je les trouve un peu lourdes, surtout en été.

Marc a dit…

@ Chris : merci pour l'indication, je n'avais même pas remarqué qu'on pouvait te voir en cliquant sur la petite photo, c'est chouette.
Oui, j'imagine bien que des bottes à semelle crantée sont plus adaptées dans ces conditions, mais les BDC rendent mieux et, comme tu le dis, elles sont moins lourdes.

Chris a dit…

Oui @ Marc, photos prises le samedi , pour la première sur site par Arno, et selfi au retour le soir.... Bref les BDC c'était pas que pour le style.
Autres photos live prises le lendemain.

Chris a dit…

Nostalgie automnale...Quand je revois ces photos, et d'autres sur ce site prises lors de festivals, je me dis qu'il nous faudrait plus souvent de bons WE pluvieux lors des festivals en plein air, comme en Angleterre, pour çà ils sont gâtés nos amis British. C'est certain que çà donne aussi de l'ambiance, et on peut dire "et malgré cela on a fait la fête...". Notamment un Glastonbury sans pluie , donc sans gadoue, c'est un festival qui manque à la tradition. A la fête de l'huma mes meilleurs souvenirs ce sont ces stands archi bondés, avec un bon groupe de rock qui met une ambiance à tout casser, les pieds dans la gadoue , et des filles dansant en bdp ou bdc... enfin çà c'est le petit plus, mais bon c'est juste personnel.
Vivement la prochaine saison des festivals de plein air, et sous une météo capricieuse, pour le piment... (parce que sous grand soleil et canicule , j'ai connu, c'est un peu l'enfer aussi).