25 octobre 2015

Fête de l'Huma dimanche 13 septembre 2015 #3

Fête de l'Huma dimanche 13 septembre 2015  #1 #2

6 commentaires:

Chris a dit…

Encore une superbe série , merci Arno. On y voit bien l'état du terrain après les pluies.

Chris a dit…

photo de 14:29, cette femme en mocassins gris contraste avec sa voisine en BDC, je pense que ses mocassins ont dû subir un triste sort ce jour là dans la boue ambiante.

Eddy a dit…

Merci Arno! Les bottes de cheval n'ont pas disparu! Tenons courage! les filles continuent à apprécier leurs bottes!

Le Chameau a dit…

Si vous aimez les bottes Le Chameau, voici une triste nouvelle :
http://www.tendanceouest.com/actualite-119650-la-fin-de-chameau-immense-gachis-pour-philippe-senaux.html

arno a dit…

Merci pour cette info, triste info. Concrètement pour nous, doit-on se précipiter pour s'acheter les dernières Alezan made in France, et increvables comme un pneu? Seront-elles fabriquées au Maroc? Moins cher? Ou bien est-ce la fin, comme pour Aigle?
Quand on sait qu'il fallait presque deux mois après la commande pour acheter à Paris des bottes fabriquées à 2 ou 300 km, quel délai pour le Maroc, 3 mois?
Plein d'articles de presse en ce moment pour comprendre la situation. Ou plutôt tenter de comprendre cette nouvelle absurdité française mettant 50 employés au chômage.
Quelle ironie du sort quand on s'appelle Le Chameau, finir par s'installer au Maroc? Les clops Camel vont-elles quitter les Etats-unis?
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/10/24/97002-20151024FILWWW00042-le-bottier-le-chameau-fermera-dans-4-mois.php

Chris a dit…

Je crois savoir que l'implantation de Le Chameau au Maroc ne date pas d'hier. Mais pour les Alezans , favriquées en Normandie sur commande, si on doit payer aussi cher ( 340 euros) une paire fabriquée au Maroc , c'est carrément de l'escroquerie et un scandale. D'autant plus (mais je n'ai rien contre le Maroc et les marocains ) qu'il est permis de douter que la qualité de fabrication soit maintenue, si le savoir faire en la matière n'est pas délocalisable aussi simplement. Si çà se confirme, c'est l'image haut de gamme "made in France" de la marque dans le mode entier qui va s'évaporer... du beau gâchis au service d'un seul intérêt: la boulimie financière des groupes d'investissement concernés.