14 juillet 2015

Envoi de Gus | Tonia dans les dunes

Un post vintage qui devrait plaire aux fans de Tonia.
Gus: "Quelques images de ma femme avec des Aigle Tonia vers 1985. Le caoutchouc d’une qualité superbe et très souple s’est dégradé depuis lors et on a du les jeter. Je les avais achetées de passage dans le sud-ouest pour mon travail. Je suis jaloux de Alejandro. Ici à la côte belge c’est un phénomène très très rare quasi innexsistant. Pourtant il pleut parfois et on s’habille  sportif. En hiver les bottes en cuir sont de rigueur."
Gus: "Some pictures of my wife with Aigle Tonia wellies towards 1985. Superb and flexible quality rubber has been deteriorated since then and we had to throw them. I had bought them on the way in the southwest of France for my work. I'm jealous of Alejandro. Here on belgian coast it's a very rare and almost innexsistant phenomenon. Yet sometimes it rains and people dress sport. In winter leather boots are a must."

10 commentaires:

al a dit…

superbe
sur une photo on dirait qu'une deuxième personne porte des bottes noires

Luc a dit…

Voila des photos trentenaires qui me(nous ?)ravissent.Très agréables ces bottes portées sur ce short.
Qu'en est-il de cette personne qui semble également bottée ?

Fred a dit…

à mon avis la photo est bien antérieure à 1985 car les TONIAS sont apparues en 1966 et 10 ans plus tard on n'en trouvait plus en FRANCE . A partir de 1980 ce sont les "Elysées " qui ont remplacées les TONIAS moins souples , semelle plus épaisse , tige plus basse que les TONIAS et botte assortie d'affreux joints de moulage entre la tige et le pied => la clientèle féminine a boudé ce modèle . Photo pleine de nostalgie , merci GUS , je dois aussi posséder des photos semblables d'il y a 40 ans , mais où ????

arno a dit…

Les photos font nettement plus seventies que milieu eighties, à mon sens.

Chris a dit…

C'est vrai , on dirait une jeune femme en bdc derrière.
Ces photos peuvent aussi être des années 80, mais les tonias avaient été retirées du marché, à moins que ce ne soit des stocks restants.

arno a dit…

Mais c'est surement Gus son copain à l'époque.

Anonyme a dit…

Lolo a dit:
Il est vrai que ces bottes étaient très élégantes ,c'est avec une certaine nostalgie que j'admire ces photos ,merci à l'auteur de faire revivre cette époque! je pense que d'autres personnes doivent
avoir également des clichés.

Gus a dit…

Concernant commentaire de Fred sur mes photos. J’ai acheté ces bottes au Sud-Ouest vers 1968/1969.
Bien possible donc que se sont des Tonia.
Les photos sont certainement de 1984.
Pour information des amateurs de BDC Aigle.
On en trouve encore en Belgique voir www.sarenza.be avec reduction. Fin de stock ? Aussi bien des Ecuyer que des Start.

Commentaire de Gus via boite mail d'Arno

Fred a dit…

Entièrement d'accord avec toi GUS ces TONIAS qui sont impeccables de fraicheur et de souplesse ne peuvent dater que de la fin des années 60
les plus dures à trouver étaient les rouges et les noires que les femmes se sont arrachées dès leur sortie . Après on ne trouvait plus que des bleues , des vert bronze ou des gold marron puis crème .Des blanches je n'en n'ai jamais vu . La faiblesse des TONIA était au niveau du gros orteil , partie qui avait tendance à se percer ou à l'articulatiin de la cheville qui devenait poreuse . Les rouges ont tenu 5 ans , les noires 10 ans . Les ELYSEES marron sont toujours là

Eloi a dit…

Pour ceux qui s'interessent au cinéma des années 70 en ce moments sur la chaine du satellite "ciné famiz" du bouquet CANAL passe le film de pascal Thomas "pleure pas la bouche pleine " tourné en 1973 à la campagne dans le Poitou . On y voit une jeune fille chaussée de TONIAS rouges très sales . Pour ceux ou celles qui ont connu les TONIAS cette scène est improbable car les TONIAS étaient très chères : 65F en 1970 et n'étaient guère utilisées pour le jardinage ou les travaux des champs