15 juin 2015

Envoi d'Alejandro | En Espagne, il n'y a pas si longtemps

29 commentaires:

Anonyme a dit…

Arno,sur le message précedent,j'ai dit que j'étais étonné qu'il y ai encore + de 2 500 000 visites,je me doute bien que tu n'ai pas en cause,maintenant il faut se rendre à l'évidence,la mode des bdc est hélas passée,les photos sont moins nombreuses heureusement qu'il y a les photos de notre ami espagnol et les archives de bdc,ou est le bon temps ou Carole nous envoyait ses meilleures photos,même de Carole tu n'as plus de nouvelles, ceci pour dire que c'était juste de l'étonnement,pour passer à autre chose, la mode à beau être passée,je prie pour qu'il y ai jamais de photo de filles sans gout chaussées avec ces affreuses chaps,mais ça ce pas moi qui décide.

Luc a dit…

Moi aussi , je comprends ton désarroi ARNO plus de photos de Sophie , plus de photos de Carole plus de photos de "E " Evelyne d'ECT mais il y a encore les photos d'ALEJANDRO c'est du bonheur . La mode est dit on un éternel recommencement , mais ça peut prendre 10 ans
courage !!!

smelly a dit…

N'oubliez pas quand même que nous abordons une saison qui n'est pas propice à voir porter dans les rues des bdc non ?
Meme si nous sommes quelqu'uns en continuer à en porter l'été , nous faisons malgré tout partie une infime minorité ....

Chris a dit…

Effectivement si je croise une fille en bdc dans Paris ces jours çi, hors contexte équitation, je me demanderais forcément si c'est pour le style ou si elle aime vraiment particulièrement ses bottes...
Il y a quelques années on pouvait encore voir une fille en bdc en plein mois de juillet sous un soleil d'été. Mais c'était comme dirait Alexandra, la mode, la mode, la mode....
On attendra en outre aussi les grands festivals et leurs champs boueux pour voir les bdc fleurir.

Le Patounet a dit…

Bonjour à tous

la grève semble se poursuivre et s'installer dans le temps
sommes nous en présence d'une grève perlée , d'une grève bouchon , ou d'une grève sporadique

Sophie a dit…

Bonjour
S'il faut aller battre le pavé, j'hésite entre mes cuissardes No-name et mes Alezans.

Guigui a dit…

Je n'ai pas trop compris le sens de la grève. Que pouvons nous contre la mode ? Ceux qui sont sur le site défendent les bdc et ce sont eux qui subissent la grève... Ma femme continue de porter ses bdc Aigle et Le Chameau mais pas en ce moment. Par plus de 30 ○ comme dans le sud il ne faut pas trop en demander... même pour me faire plaisir cela relèverait de la torture !

Eddy a dit…

Je trouve qu'il ne faut pas désespérer! La mode bdc a toujours été quelque chose locale: en France, en Espagne, en Pologne. Ici en Belgique cette mode n'a jamais existée. Si tu vois ici une fille en bottes de cheval, c'est une Espagnole ou une Polonaise. Si la mode bdc diparaît dans un pays, elle peut apparaitre dans un autre. Je pense surtout aux pays de l'Europe de l'Est, là ou les gens ont habitude de porter des bottes; làbas, je crois, la mode bdc n'est pas encore à son apogée et de là, elle peut retourner chez nous... Tenons courage!

al a dit…

ça fait plaisir d'avoir des nouvelles de Sophie surtout que tu nous as habitué à voire de superbes photos.
en tous les cas tu m'as manqué ; mais si , mais si...
allez , une petite série en alezan et une autre en noname; quand on aime on ne compte pas....
dernièrement je me suis déniché une paire d'alezan 1 neuve doublée cuir pour 30 € sur le boncoin ( une super affaire )
comme quoi avec de la patience on peut s'offrir des bottes de grande qualité à petits prix

al a dit…

il faut être vraiment accroc aux bdc pour porter des bottes par plus de 30° ( voire même à partir de 25° )
et je comprend tout à fait que la femme de Guigui qui attend des températures plus fraîches pour profiter pleinement de ses bottes
donc c'est normal que l'on ait peu de photos actuellement
allez patience , après le soleil , vient la pluie !!!!

al a dit…

à bdc 69 , on est les plus grands amis des escargots et des grenouilles !!!!!!

Luc a dit…

Il a bien plus cet après midi sur la région centre ouest ; la preuve des accidents sur l'autoroute A 85
Aucune BDC et BDP , il faisait lourd , il pleuvait; malgré cela , c'est à croire que les femmes préfèrent avoir les pieds mouillés que de porter des BDP
on n'y comprend plus rien

Chris a dit…

C'est sûr Luc, les pieds mouillés par l'orage par une température extérieure de 30° çà n'a rien à voir avec les conditions l'hiver...quoiqu'il en soit les bdc l'été , à porter au quotidien, çà devient vite un supplice pour nos pieds au delà de 20°...
Et la mode ne peut pas tout.
Sinon pour un vrai festival on préfèrera souffrir un peu dans ses bottes que les pieds enfoncés dans la gadoue, et tout çà avec le style y'a pas de doute.
Il y a quelques jours j'ai vu une fille qui portait des bottes hautes en genre de daim mais toutes ajourées sur les cotés y compris le bout des pieds... bref, autant porter des claquettes courtes non ??

Chris a dit…

Oui Sophie, en Alezans, oui il faudrait battre le pavé, car le blog risque de fermer. Rareté des filles en BDC donc plus de raison d'exister pour le blog ?? Quand Arno a ouvert le site BDC 69 a ouvert, et puis le blog, il n'y avait pas plus de BDC dans les rues, plutôt moins, c'était une rareté dans nos rues. Et la mode est apparue subitement sous nos yeux ébahis et ravis, automne 2007 (à Paris du moins), on n'en croyait pas nos yeux...
Avant on parlait d'"apparition" lorsque nous croisions une fille qui avait choisi de se chausser de bdc. Pourtant c'était une mode latente, les magasines la ressortait régulièrement, mais ce n'était que dans les magazines et trop rarement dans nos rues. Et pourtant les "schooling" de D4 étaient en vente libre. Et on trouvait même couramment encore au début des années 2000 des Aigle Ecuyer et Le Chameau Alezan en grandes surfaces Décathlon ou Go-sport ....
Voilà, il n'y a rien d'intemporel.

Pour ceux qui doutent des votes des filles dans les sondages, je pense honnêtement que les sondages peuvent être lus dans le monde entier alors que celles qui ne maitrisent pas le français ne viendront pas poster des commentaires.
Enfin juste un message pour ceux qui depuis quelques temps alimentent les doutes et les critiques.

Nicolas a dit…

Le dictât de la mode est chaque année de pire en pire , il suffit pour cela de regarder les vitrines des magasins , qui à l'instant T réorganisent leurs présentation pour coller de prés à la tendance .

Il y a encore quelques année l'on pouvait voir deux collections maxi par ans , avec un choix mixte dans chaque magasin , aujourd'hui ce n'est plus le cas . A peine les bottines motardes , tendance été ont elles été présentées que les sandales ont prises leurs places dans les étalages . Nous pouvons constater qu'il n'existe plus de place pour le choix et cette tendance s'accentue depuis le début des années 2000 . Je me souviens de l'année 1998 ou la France avait soit disant gagnée la coupe du monde de foot . La mode avait été révolutionnée et il fallait pour être tendance porter ces affreuses chaussures type foot américain , voir des tennis , pour les filles reproduisant les vraies chaussures à la Zidane .

En province le constat est effarant , avec la colonisation chinoise dans les villes pauvres ou H et M et Zara , qui souvent sont cote à cote , dans les centres ville . On assiste à 4 collections par ans , voire 5 , selon la météo . Les provinciales sont encore plus frénétiques de mode que les parisiennes .

La tendance BDC a passée , sans doute aussi suite à des pressions de l'entourage de celles qui en portaient et parfois des employeurs . J'ai eu vent de harcèlement à ce sujet pour des femmes qui venaient bottées dans des grandes entreprises . Il y a quelques années , j'avais pris le train pour me rendre à Paris , depuis Laon et une femme tenait à la main ses BDC D4 dans un sac Cora . Elle avait aux pieds des ballerines et les portaient les pieds nus en plein hiver et quel hiver cette année là , puisqu'il avait neigé .

J'étais bien sur chaussé avec mes Weston et je lui ai posé la question de savoir pourquoi elle ne les gardait pas plutôt aux pieds . Il est plus facile de ranger des ballerines dans un sac à main que des grandes bottes
... Sa réponse fut sans équivoque , elle m'expliquait qu'à Paris , ou elle travaillait , tout le monde en porte et que c'était à la mode , mais à Laon , ça ne c'était jamais vu ... Malgré la neige , elle préférait rester couleur local . Arrivé à la gare du nord , elle n'a meme pas enfilée ses bottes et sortie du train comme , le dégel était en cours .

Chris a dit…

Etant Parisien, je suis assez d'accord avec Nicolas sur le fait qu'en province le dictat de la "mode" on va dire " comme il faut être bien habillé" est plus pressent qu'à Paris où plus de liberté est permise, dans la rue y compris dans les entreprises. Cela expliquant certainement le faible représentation des bdc dans certaines régions. Ceci étant la bdc au travail ce n'est pas dans toutes le entreprises, dans un siège social d'une grande société ou multinationale de la finance je pense çà n'est jamais passé... mais j'aimerais bien avoir des témoignages là dessus, sur les bdc portées au travail.
Par ailleurs j'ai du mal à comprendre que par temps de neige une femme ne puisse pas porter des bdc , que ce soit en campagne ou dans une ville de province, parce que çà ne se fait pas etc... être brimé à ce point c'est difficile à vicre, la liberté il faut savoir la prendre, aussi.

Chris a dit…

L'été 2015 signifierait t-il la fin du blog, une aventure de presque 10 ans avec plus de 2,5M de visites du monde entier, BDC 1969 l'instigateur , le promoteur et défendeur de la mode BDC internationale...
La rareté des bdc dans nos rue s'expliquant pour une part par la saison et pour une grande part par l'essoufflement d'une mode, qui a bien vécu comme toutes les modes qui passent mais qui peut faire long feu, on l'a constaté ici ou là.
Et d'autre part absence de messages de filles, de lectrices, d'intérêt féminins... bien que sur ces deux derniers points rien n'est prouvé.
Alors... il faut tout arrêter , jeter le bébé avec l'eau du bain ?
Un blog peut vivre sans publication quotidienne. Comme les blogs de mode des filles , qui proposent généralement quelques publications par mois, en fonction des actualités . Et un blog n'est pass nécessairement un forum quotiidien.
Longue vie à BDC 1969 !

al a dit…

oui , même au ralenti , longue vie à BDC69

PAT a dit…

La grève s'éternise, BDC se meurt faute de participants et de participantes . Force est de constater que seul ALEJANDRO alimente ce blog remarquable au point de vue iconographique avec des clichés de novembre 2014 .C'est signicatif .
Mais nous que faisons nous mis à part admirer, contempler le travail d'un seul ? C'est vrai en FRANCE , la mode des BDC est passée , en Allemagne aussi d'ailleurs et il risque de se dérouler une bonne décennie avant qu'elle revienne. A peine sorties les jolies BDC MEDUSE FLAMBO vendues par le réseau ERAM ont déjà disparu des rayons !
AIGLE a jeté l'éponge l'année dernière plutôt que de chercher à solutionner techniquement un problème endémique de doublure qui se déchire au 3ème essayage .
J'habite en Province , voyage beaucoup, étant à la retraite , en dehors des périodes scolaires , je ne puis que confirmer les propos de Nicolas ,Chris et les autres , même les jours de fortes pluies , on ne voit guère de bottes de cheval ou de bottes de pluie . Par contre les baskets , même portées avec des jupes courtes , ça, on voit !

Bernard a dit…

Elle est évocatrice d'un certain état d'esprit étriqué typiquement "province " l'histoire de NICOLAS . J'ai été témoin d'un affaire semblable dans l'Administration financière où je travaillais . Là c'était une affaire de cuissardes genouillères qui passait mal avec le receveur

Luc a dit…

Je vis à Saint- Quentin (Aisne)et même au plus fort de la mode BDC , ce style de bottes n'a jamais percée. Je n'ai pas le souvenir d'en avoir vu une seule paire , ni d'ailleurs d'autres bottes féminines en caoutchouc. Pour les femmes de notre ville (et encore plus de notre département !), les bottes caoutchouc quelles qu'elles soient sont forcément des bottes rurales ou agricoles et ne véhiculent pas une image valorisante.
Les filles ou femmes parisiennes plus libérées, moins conventionnelles se permettent plus de fantaisie et d'audace dans leurs tenues.
En ce qui concerne l'aventure BDC69, son avenir appartient à son propriétaire. Si l'avenir des bottes d'équitation en caoutchouc est compromis, nous le supporterons et rien n'oblige à poursuivre sur un rythme soutenu.Qu'il reste simplement un blog pour passionné(e)s où il fera toujours bon venir se rencontrer.
Qu'en pensez-vous ?

Chris a dit…

Je préfère bien entendu les messages positifs qui soutiennent le blog et lui reconnaissent toujours tout l'intérêt qu'il mérite...

@ Luc , je suis d'accord avec ta proposition. Aussi je me dis que le site BDC 69 et son blog ont été créés avant la mode, alors pourquoi ce blog , autrefois si animé avec ces reportages de rue quotidiens, c'est vrai, ne pourrait-il pas survivre après la mode, encore faudrait-il admettre que celle-ci est vraiment passée ??

Nicolas a dit…

Non le blog ne doit pas disparaître , comme Rigonliza l'a fait avec le sien . Les bottes sont intemporelles , bien entendu il faut tenir compte des facteurs saisonniers , météo et des tendances de la mode , en particulier chez les ados et post ados .

Pour en revenir au post de luc , axonais , comme moi , la province est loin d’être un laboratoire expérimental en matière de mode et de mentalité . Pour parfois sortir du lot , j'en fais les frais , voire une fois j'ai été tabassé dans la rue Châtelaine de Laon par deux lascars à cause de mes bottes et une autre fois à Senlis par un vieux con de 60 ans qui a tenté de me mettre un coup de poing . Je pense que la femme avec qui j'ai voyagé jusque Paris a du avoir peur de certaines réactions avec ses bottes ou comme moi , elle a essuyée des hennissements provenant d'une faune sauvage provinciale .

Luc a dit…

@ Nicolas.
Je connais la rue Chatelaine à Laon, tristounette et peu fréquentée. Ce tabassage est-il dû uniquement à tes bottes ou à une tenue équivoque en complément de ces bottes ?
J'ai acheté une paire de bottes il y a quelques années à un "Nicolas" qui vivait à Saint-Erme , il me semble.Serais-tu ce "Nicolas" ?

Chris a dit…

@ Nicolas, que ce soit pour des bottes ou n'importe quel autre vêtement , ou pour votre apparence vestimentaire, se faire tabasser dans la rue par des individus qui vous voient de travers est tout aussi inadmissible. Il ne peut y avoir d'excuses à cet esprit de totale intolérance.

al a dit…

à Nicolas
le comportement de ces abrutis et tout simplement inadmissible et inexcusable.
comme quoi ce n'est pas anodin de porter des bottes en ville et que beaucoup hésitent à franchir ce cap.
c'est sur que dans une petite ville de province on ne passe pas inaperçu dés que l'on sort des codes vestimentaires ordinaires.
dans une très grandes ville , ça passe plus , en étant noyé dans la masse.
la ville la plus tolérante en code vestimentaire est peut être Londres d'après ce qu'on en dit.
malgré ta mésaventure est ce que tu continue à porter tes bottes ?

Nicolas a dit…

Pour en revenir à mes deux agressions , la première fois dans le haut de la ville de Laon , il s’agissait de deux grunges , genre punk à chiens , sévèrement avinés profitant du calme de la rue en ce dimanche soir de février pour cuver leurs lites de bière sous les arcades dune petite librairie récemment fermée , comme le sont la plupart des commerces de cette belle ville . Ce jour là , ironie du sort , j'avais amené mon cheval à Laon pour m'y promener , oui on peut se promener à cheval en haut de Laon , c'est sympa il y a pleins de petits sentiers . Le soir , avant de renter j'ai voulu prendre quelques photos de la cathédrale ,avec mon D 40 et c'est là que les deux grunges sont venus m’emmerder , en me hennissant dessus et en me disant que je sentais le cheval . C'était sans doute vrai , mais à mon stade de passion pour les chevaux , je ne sens plus rien . Un tesson a volé au dessus de ma tète et j'ai réussi a en neutraliser un autre en lui faisant cracher ses dents , avants que ces deux chevaliers de la dégonfle ne se sauvent en courant , laissant sur place leur bivouac et les canettes entamées .

La seconde fois c'était à Senlis , dans le centre ville , ou un homme d'une soixantaine d'année m'a interpellé sur le trottoir d'en face en me traitant de pédé . Il a alors promptement traversé la rue et ma tenu par le col en essayant de me frapper . La police municipale est intervenue rapidement , il m'ont expliqués que cet homme avait des relations et que je ferai mieux de quitter la ville ainsi botté .

Pour Senlis , j'ai su un peu plus tard que les chasses a courre traversaient la ville à une époque en créant une animation pas toujours bien vécu par tous , notamment les chasseurs à tire et cet homme était précisément en tenue de chasse à tire . Voila sans doute une explication rationnelle .

Sinon , rien ni personne ne freine ma détermination à porter des bottes d’équitation ou cavalières en ville , meme à Laon , pourtant pas réputée pour son fashion style . Pour exemple je me suis dernièrement fâché avec la gérante d'une sellerie , pourtant une copine qui me trouve lourd a toujours porter mes bottes . Elle pourtant est addicte aux converses , dans une sellerie . Il est vrai que les converses se déclinent maintenant en version équitation , ce ne sont pas des blagues , avec une zip sur le coté et un léger talon ... On aura tout vu ...

Certains et certaines portent des converses ou d'autres basquette à la mode pour faire jeune , personnellement je prefere mon style gentleman farmer en bottes d’équitation .

Voila , vive le blog et pour Luc , le monde est petit ..

al a dit…

à Nicolas
la tenue de gentleman farmer avec bottes d'équitation classique fait très classe et dégage un charme fou.
c'est quand même un comble ,le raisonnement de cette gérante de sellerie comme quoi tu es un peu lourd avec tes bottes.
elle n'a qu'a ouvrir une boutique de basckets si ça la gêne.
c'est comme si un chapelier disait à un de ses clients qu'il porte trop souvent des chapeaux !!!

Chris a dit…

Ce n'est pas étonnant l'attitude de la gérante de sellerie, on sait que les cavaliers en général n'ont jamais apprécié de voir des BDC en ville , et encore plus de nos jours, alors que les BDC caoutchouc semblent reléguées au passé comme accessoires à papa...