31 mai 2015

Envoi de Pat | A propos de l'usine Le Chameau située dans le Cher

Comme il l'avait proposé dans un commentaire, Pat m'envoie un article de presse sur la fermeture d'un magasin d'usine de la marque Le Chameau. Pat: "Ci-joint l'article promisd'après des employées que je connais, l'avenir est sombre, des cadres ont déjà quitté l'entreprise." 
Cette actualité est également relayée sur le site France Bleu: http://www.francebleu.fr/infos/le-bottier-le-chameau

About  a Le Chameau plant store closure in France. Pat: "Herewith the promised newspaper article. According the employees that I know, the future is bleak, executives have already left the company."

Mercredi 3 juin, ajout d'un autre article de cette même presse régionale, publié le 30 mai 2015; photo, colonne de droite.

Wednesday, june 3, addition of another paper of the same regional press, published on may 30, 2015; see photo, right column.

12 commentaires:

al a dit…

merci Pat pour l'info
affligeant et navrant
maudit soit les fonds d'investissements

Anonyme a dit…


Dur dur tout ferme en France ! tout passe par la Chine ou presque !comme dit AL c'est navrant , on veut de bons produits made in France et on importe de pâles copies.Il nous reste encore 1 fabrique Française de BDP comme BAUDOU qui a intégré le groupe HUMEAU-BEAUPREAU mais ce sont des bottes pour d'autres usages.Gardons espoir celui ci fait vivre.

Michel

Chris a dit…

Le problème vient certainement de la baisse constante des ventes de bottes en France... je ne sais pas si c'est la concurrence chinoise, car à ce niveau de qualité il n'y a pas beaucoup de concurrence mondiale. Peut-être des erreurs stratégiques de marketing, un manque de diffusion c'est certain. Et bien sûr , aussi , pour les BdC en particulier, parce que de moins en moins de cavaliers achètent ce type de bottes. C'est navrant, déplorable.

PAT a dit…

Bonsoir à tous amis inconditionnels des le Chameau "alezans " demain je poste la suite de l'article à ARNO .J'aime mieux vous avertir ce n'est pas gai

arno a dit…

Ce mercredi 3, ajout d'un autre article régional, envoyé par Pat; partie droite de la photo.

Anonyme a dit…

bonsoir
triste nouvelle
mais le site n'est plus accessible
un signe
bonne soirée

Chris a dit…

Le problème n'a t-il pas commencé quand le groupe Lafuma a abandonné l'entreprise Le Chameau , le spécialiste de la botte haut de gamme française, à un groupe financier anglais qui ne cherche que la rentabilité maximum ? Et ils ne font pas dans le détail, que le magasin fonctionne bien ou pas, ce doit être une variable d'ajustement sur leurs tableaux d'objectifs...

al a dit…

à Chris
ce capitalisme dévoyé est intolérable.
la recherche de profit à court terme est catastrophique pour les entreprises.
quand est ce que quelqu'un d'important va enfin taper du point sur la table et remettre à leur place tous ces fonds d'investissements et ces fonds de pension ?

Chris a dit…

@ Al, oui, on doit pouvoir mettre quelques garde-fous, mais çà parait être le pot de terre contre le pot de fer...
Maintenant si on veut que le Chameau soit une entreprise qui vive et qui perdure, il faut aussi acheter ses bottes. Mais, à ce prix, dans ce contexte, la bonne botte Le Chameau de qualité faite à la main en France çà devient un produit de Luxe. Et de plus les cavaliers s'en détourne car c'est plus la mode... Et le luxe est une industrie rentable, en pleine croissance, comme le nombre de milliardaires sur notre planète. Le repositionnement de Le Chameau dans ce secteur est peut-être une condition de sa survie. Donc fini les magasins d'usine qui bradent dans les campagnes...

al a dit…

à Chris
tout à fait d'accord avec toi.
il est possible que la marque le chameau ne soit pas assez connue dans le monde ainsi que du grand public .
comme tu le dis si justement le luxe n'a jamais aussi bien marché et la marque doit rechercher des marchés vers ces personnes.
mais, c'est dites personnes recherchent un produit à la mode et dans l'air du temps et de qualité ( pour ça pas de problème )
le marqueting de cette entreprise doit être éventuellement à développer en ce sens.
bien que je ne sois pas riche, si tout le monde consommait du le chameau comme moi ,la marque serait milliardaire ....

Chris a dit…

@ Al, je pense que la clientèle du luxe recherche des marques qui lui renvoient une image. C'est d'abord du marketing. On s'affiche à l'international en ouvrant des boutiques dans les beaux quartiers des grandes métropoles, dans les duty free des aéroports, dans les grands évènements qui véhiculent l'image du luxe, dans les magasins haut de gamme, la presse spécialisée, on sponsorise des "people, etc... ce n'est plus leur souci que de distribuer des produits grand public pour des "paysans"...
La qualité c'est une condition aussi mais ce n'est pas l'essentiel. On a bien vu ces bdc low-cost réappropriées par les marques de luxe. Pourvu que la marque y soit bien reconnaissable, une lanière simili cuir en plus et hop le tour est joué...
Comme tu le dis si "tout le monde" consommait du Le chameau ? Oui on peut penser que c'est la baisse des ventes qui a causé cette situation. Comme on l'a déjà dit, la baisse des ventes est certainement aussi à rechercher du coté des orientations stratégiques de la marque, avec une distribution tournée moins grand public que Aigle. Le marketing est essentiel . Comment aussi expliquer que Hunter a réussi à s'implanter internationalement avec une botte de base à plus de 100 euros , voir dans des pays au pouvoir d'achat moyen bien plus faible que le nôtre ?

al a dit…

à Chris
encore tout à fait d'accord avec toi
pour les hunters ,la marque a tout compris
comme tu l'expliques dans ton premier paragraphe de ton précèdent message