22 avril 2015

Ex #8


Elle était toute fière de ses toutes premières bottes d'équitation, des Aigle Start, achetées ce jour-là à la Maison du caoutchouc, une boutique comme il n'en n'existe plus, dans une ville de l'ouest de la France. Elle les a gardées toute la journée et les jours suivants, pour aller en cours à la fac etc, qu'il pleuve ou pas. She was all proud of her very first rain/riding boots, some Aigle Start, purchased that day at the Rubber house, a shop like it does not longer exist, in a city in west of France . She kept them all day long and the following days, and along the years to go to university etc, should be rainy or not.

8 commentaires:

Eddy a dit…

Magnifique!

al a dit…

bdc et jean ajustés , superbe , dans le plus pur style bdc69.
à Arno
c'est sa sœur avec la même doudoune blanche ?

Nicolas a dit…

Nos chères années 80 , 89 , c'était la fin la tendance touchait au bout avant de timides résurrections .

Que sont devenues nos copines de lycée , fièrement bottées en Écuyer , le top de la classe à l’époque . Leurs longues jupes plissée couvrant le col de façon classieuses . Qui n'a jamais eu envie de découvrir la fine paire de jambes voilée cachée sous ces beaux écrins ...

Je sais , certains me diront que je suis un vieux c.. , qui ressasse . J'ai les cheveux gris , un peu mal aux jambes , mais pas de mal a enfiler mes ecuyers ...

Merci Arno pour ces bons souvenirs que tu nous fait revivre .

al a dit…

à Arno
ce devait être un véritable bonheur cette boutique où ta copine avait acheté ses bottes.
en tous les cas elle les avait très apprécié pour les avoir gardées plusieurs jours.
une vraie fan des bdc.
est ce qu'elle avait acheté d'autres paires après.

Luc a dit…

Voila des photos comme nous les apprécions ! Merci.

Nicolas a dit…

Je n'avais pas bien lu le texte sous la photo et tu voudras bien m'en excuser , mon cher Arno . Cette fille est bottée en Aigle Start , je pense qu'il doit s'agir d'un mollet S car le col lui arrive assez bas . C'était en règle général le défaut des Aigles à cette époque , les cavalières lui reprochaient un col trop bas en petites pointures , contrairement aux Le Chameau , plus hautes .

La maison du caoutchouc , cela me rappele un souvenir de vacances , lorsque nous allions en Savoie avec mes parents , dans les années 80 . Un de ces magasin était implanté à Annecy , dans les rues piettonnes . Nageant souvent dans le lac de cette meme ville , mes parents avaient décidés de m'acheter masque , palme et tuba , car j'adorais voir les fonds clairs .

Dans cette boutique étaient également exposées des bottes en tous genres et notamment des BDC , Aigle et autre , toute une pléiade pour me ravir le regard . Quel ne fut pas ma surprise de voir au fond du magasin , une ado de mon age choisir , avec ses parents une de ces paires . La demoiselle profitait de ses vacances pour s'initier à l’équitation . Quel bonheur de la voir se faire botter et débotter par sa maman , vêtue de sa petite robe d'été ... Je crois que leur choix s'était porté sur une paire d’écuyer , plus cher , mais plus solide leur indiquait la vendeuse , qui semblait spécialiste .

Si j'avais été moins jeune , moins timide et déjà cavalier , je l'aurais moi meme initié à la pratique de l’équitation , cela n'aurait en rien gâché mon plaisir de voir les fonds du lac d'Annecy .

D. a dit…

Superbe photo comme d'habitude! Je regrette ne pas avoir connu ce genre de boutique ;(

Sinon je suis tombé sur ce blog aujourd'hui, le connaissais-tu?
https://kennyskiny.wordpress.com/2012/10/01/kaki-ou-rien/

Voilà ma petite contribution ;) bonne journée

Chris a dit…

Il existe bien toujours le Comptoir du Caoutchouc à Paris, du coté Rambuteau, mais je ne suis jamais entré pour voir ce qu'ils vendaient. Cela m'étonnerait qu'ils vendent des bottes.