06 avril 2015

Envoi d'Alejandro | Madrid, 28 novembre 2014 #3

  • Envoi d'Alejandro | Madrid, 28 novembre 2014 #1 #2

48 commentaires:

Chris a dit…

Je trouve qu'en haut ( photo 11:43) ces bdc avec le soufflet à l'arrière , et probablement une doublure mousse, font de gros mollets à cette dame, et c'est finalement moins élégant que des Hunter.

Amelie a dit…

Bonjour :)

Sont très sympa les bottes tout en haut avec ses reflets , je n'en avais jamais vu

Geff a dit…

Bonjour Amélie, perso j'en ai vu il y a deux ans, un couple de touristes Espagnole à Strasbourg, c'est du plus bel effet en vrai ce "flammé" ! :o)

Mikaboots a dit…

Pour les bottes à reflets , je pense que ce sont des D4 avec un coup de bombe de peinture car la couleur n est pas homogène . C est vrai que ce sont des bottes joliment customisées , plus belles que celles qui mettent des rubans ou des nœuds ... Celui qui a fait ça est très doué !
Pour le femme de 11h43 , j aime beaucoup ses BDC et je trouve qu elle lui vont bien . J ai personnellement les même que j ai acheté à Go Sport ( probablement des Dafna ) . L avantage , c est quand on les retire avec les pieds gonflés , c est plus facile qu avec des BDC ordinaires . La doublure est en mousse noire mais pas très épaisse . Il n y a que l arrière avec l échancrure et l élastique qui fasse plus massif sinon elles sont très confortable et fines vu de devant . La femme de 11h43 doit être plutôt petite et avoir de gros mollets mais pour ma part , j aime bien !

Geff a dit…

Oups... :o0 un e c'est malencontreusement ajoute à la fin de "Espagnol" j'en suis navré...

Pour les bottes "flammé" je ne crois pas que cela soit de la peinture car si mes souvenir sont bons la teinte était plutôt dans la masse et ce n'était pas des D4 (je les aurais reconnues j'en avait).

Marc a dit…

Moi aussi, j'aime bien les reflets des BDC sur les photos du haut, cela apporte une touche particulière.

Chris a dit…

Burberry's avait sorti un modèle de bdc au look flammé brun. Je préférai les noires unies... mais bon elles semblaient avoir du succès ( vu plusieurs fois) malgré leur prix en boutique...

Il est possible de customiser ses bdc D4, j'ai croisé une femme qui avait joliment décoré ses bdc avec de la peinture acrylique. Mais à faire soigneusement et avec inspiration finesse.

Amelie a dit…

Je n'avais jamais prêté attention que Décathlon faisait des bottes en caoutchouc avec un col indépendant , si elle les a " customisé " c'est très joli et très bien fait , je n'aurais jamais ni le talent ni le goût pour faire la même chose surtout sur les miennes qui ne ressemblent pas du tout à celles-ci.

Celles que j'ai sont celles qui sont unies et classiques à 15 euros environ , mais elles sont très jolies même non " flambées " les siennes

Nicolas a dit…

Je reviens vers vous tous , amis de la communauté BDC 69 , concernant les bottes moirées au revers bordeaux . En effet Decathlon propose une botte de ce type , pour 35 euros , je crois et l'année dernière la halle aux chaussures en a produite une aussi . Vraisemblablement , a bien étudier les photos , il n'en s'agirait pas . Je doute également que les bottes aient étés repeintes a la bombe , car sur ce genre de plastique rien ne tient à cause des efforts , des plis et de l'abrasion . Sur des Aigle les résultats sont catastrophiques et j'en ai fais les frais à moins de trouver la peinture miracle pour slush .

Je possède des Aigle Jumping , avec le revers bordeaux , d'anciens modèles . Quand je les laves ou quand il pleut , une réaction se produit . La tige passe du noir a quasiment bordeaux , donnant un effet moiré et patiné , ce qui est du plus bel effet .

Au village ou je résidais , il y a quelques années , j'avais offert à une fille qui venait voir mes chevaux une paire de jumping déniché dans un entrepôt d'Emmaüs . Il s'agissait de vieilles jumping , sans doublure qui faisaient son affaire , puisqu'elle les portaient presque tout le temps pour arpenter la campagne . Si j'en avais eu l'audace j'en aurai fait un modèle pour le blog ...

j'avais remarqué qu'au fil du temps celles ci devenaient de plus en plus bordeaux moirées noir , surtout en les voyant de loin au soleil ...

En observant mes jumping de plus prés , je me suis aperçu que le fond du slush est bel et bien bordeaux , en témoigne la couleur des semelles après usure . Il leur est ajouté ensuite , je suppose , un film noir ou une peinture spéciale afin de les noircir sur la tige et ainsi de garder pour le col , le revers bordeaux .

j'ai aussi une copine avec qui je monte a cheval de temps a autre et qui en possède , elle en est meme folle et exige que je vienne monter avec mes jumping aussi , ce que je ne lui refuse pas . L'usure du temps patine aussi ses bottes et quel plaisir de voir comme dans les bonnes bouteilles la lie apparaître et augurer de la qualité du breuvage .

Je pense que la jumping est comme le bon vin décrivant la couleurs de ses revers , elle s’embellit en vieillissant .

al a dit…

à Nicolas
tu as donc trouvé deux adeptes des bdc jumping
est ce qu'elle en a aussi celle qui monte avec toi ?
si non , c'est l'occasion d'un cadeau anniversaire tout trouvé .....

Maxime a dit…

C'est quand même bizarre , j'ai l'impression,sur certaines photos transmises par Alejanfro de Madrid ou de Barcelone ? mais c'est peut être un effet d'optique ou une déformation, que certaines femmes espagnoles portent des bottes trop grandes pour la taille de leurs pieds , c'est comme si elles avaient enfilé les bottes de leur frère ???? Qu'en pensez vous ?

Anonyme a dit…

@Maxime
Si c'est le cas, peut-être pour :

mettre de grosses chaussettes quand il fait froid et des fines le reste du temps

pour un débottage facile - et sans efforts, mais après ce sont des femmes avec des jambes fines donc pas forcément de gros problèmes - (surtout si la femme a les pieds gonflés après une journée de marche en botte -puis tant que la botte ne se débotte pas toute seule rien qu'en marchant, pas gênant)

pour l'aération (s'il y a un espace entre le mollet et les bords de la botte, un filet d'air pourrait entrer)

pour le "confort" de ne pas se sentir trop coincé dans ses bottes (même si pour des bottes d'équitation, c'est normal)

Nicolas a dit…

Concernant la taille des bottes en Espagne , cela tien au fait que les Espagnoles chaussent plutôt grand . Il suffit pour s'en rendre compte de la filles en Derbys discutant avec celle en Hunter sur la photo de 11 h 39 . Je pense qu'elle chausse un bon 41 .

Lorsque je me rend à la chasse à courre , il m'arrive d'accompagner des filles de la noblesse Espagnoles et j'étais là aussi surpris par leurs pointures . Une fois nous avions plaisantés , pensant que leurs bottes étaient trop grandes et que ce jour là au château il ne restait plus que des 41 et 42 . La réponse fut immédiate 41 , 43 et 43 pour ces demoiselles , olé ...

Pour répondre à Al , la cavalière avec qui je chevauche de temps a autre possédé des Jumping et quand je viens chez elle , c'est tenue correcte exigée , c'est a dire Jumping de chez Aigle . Elle est comme moi a cheval , un peu de la vieille école . Heureusement qu'il reste encore des gens comme nous ...

al a dit…

ça fait plaisir de savoir que certaines femmes apprécient encore les bottes d'équitation classiques ( ni lacets ,ni fermeture éclair )et n'ont pas été attirées par les sirènes des boots avec shaps dont le look n'est pas comparable .
à Nicolas
pour la chasse à courre c'était des bottes de vénerie ou des bdc classiques ?

Chris a dit…

Je ne pratique pas l'équitation mais je me demande comment les femmes aujourd'hui peuvent préférer les chaps, c'est peut-être pratique , je comprends pourquoi, mais l'équitation ne perd-t-elle pas beaucoup de ce qui fait son style ? Les bottes pour moi c'était l'élément incontournable de l'élégance de ce sport.

Anonyme a dit…

(SPOILER ALERTE
un gros pavé, ne vous forcez pas à le lire :p)

@Chris
Parles tu de "l'élégance de ce sport" dans les concours équestres (où il y a une tenue requise et éventuellement l'interdiction de porter des boots+chaps) ou dans l'équitation en général ?

Car si c'est en général, tu vois ça de la mauvaise façon je pense !
Pour l'équitation en général (tenue choisie par le cavalier sans obligation autre que d'avoir un équipement fait pour l'équitation, privilégiant la sécurité du cavalier) il faut le voir du point de vue mode.

Les chaps+boots, outre le coté plus agréable/pratique que des bdc -pour de l'équitation-, tu peux les avoir en différents coloris que du noir de nos jours. De même l'équipement équestre actuel est varié, a des couleurs vives et n'est plus juste terne et fade.

De la même manière que des chaussettes hautes -colorées et avec des motifs- sur le pantalon/jogging peuvent faire parti d'un ensemble décontracté en baskets, les chaps+boots le sont aussi.

Tu peux faire un ensemble avec des chaps d'une couleur et des boots d'une autre si tu le souhaites - et la même chose pour chaque pièce que tu portes, tout en gardant une cohérence dans le choix des couleurs- tandis que ce n'est pas le cas des bdc. -outre D4 éditions limitées dans des couleurs différentes- (on parle d'équitation donc sécurité avant tout, tu n'iras pas y mettre un petit ruban derrière, puis équitation oblige, tu vas éventuellement chevaucher en extérieur, dans la boue donc percer des trous dans ses bdc pour y mettre un ruban par exemple, c'est l'assurance d'avoir de la boue dedans)

Il faut donc voir l'équitation actuel comme étant un défilé de mode, où le but (des filles) est de montrer son "sens de la mode" à ses copines, par le choix d'un ensemble d'habits pensé comme un tout et allant plus loin que pour la simple pratique de l'équitation.

C'est d'autant plus vrai qu'il est possible après (ou avant ou pendant) le cour d'équitation (ou même chez soit devant la webcam/smartphone) de se (faire) filmer pour son blog/compte Youtube/Instagram/Vine/etc (puis le tout sur facebook et twitter) et de présenter sa tenue et ainsi de partager son "sens de la mode" à un grand nombre de filles. (qui sont elles aussi branchées côté mode)


Pour ce qu'a dit Nicolas, il faut rappeler que c'est donc la chasse à courre et non juste de l'équitation et qu'il y a (peut-être, je ne connais pas du tout la pratique) une tenue "requise" (plus ou moins), d'autant plus si ce sont "des filles de la noblesse Espagnoles" habituées à la chasse à courre. Donc si tenue "requise", les bdc sont juste logiques et non juste "parce qu'elles aiment en porter" ou "parce qu'elles n'aiment pas les chaps+boots". (même si c'est possible aussi)

Et pour sa copine "de la vieille école", elle a peut-être juste appris une équitation "traditionnelle" en tenue stricte donc bdc et non boots+chaps donc elle, les bdc, ça lui convient et elle ne compte donc pas changer pour des boots+chaps. (sans s'imaginer qu'elle les "aime" ou les "apprécie" ,ses bdc, comme les hommes sur Bdc69 le font)

Amelie a dit…

Bonjour Chris

Alors autant je n'apprécie pas trop l'équitation comme loisirs , autant j'ai beaucoup d'amies qui en font plutôt beaucoup et pour qui c'est une passion , mais une chose est sûre , 90 % d'entre elles ne portent pas de bottes mais des chaps qui sont d'après les coupines mille fois plus pratique et confortable .

Les bottes sont portées lors de compétition pour l'élégance et pour faire valoir la soit disant noblesse de ce sport aujourd'hui accessible à toutes et tous ( comme le golf ) , mais en loisir non .

Maxime a dit…

Je pense qu'elle est cohérente Nicolas ton explication . Moi même j'ai acheté des AIGLE "starts " en 43 alors que je chausse du habituellement 42 , contre l'avis de la vendeuse qui voulait à tout prix que j'achète une paire de 42 prétextant des risques d'ampoules au pieds . En fait il n'en n'est rien , les pieds gonflent dans les BD C , une pointure de plus c'est plus de confort .pour en revenir aux photos d'Alejandro , je me demande quand même si ce n'est pas deux tailles au dessus qu'elles prennent nos voisines espagnoles . C'est vrai qu'avec les chaussettes épaisses l'hiver çà passe mieux

Luc a dit…

Je partage complétement l'avis de chris.Où est l'élégance des bottes par rapport à ces chaps ? Peut-être un phénomène de mode.....souhaitons qu'il passe vite.

Geff a dit…

Perso je suivrait plutôt le commentaire d'Anonyme dans son ensemble, il me semble être particulièrement judicieux, et ayant déjà vu plusieurs fois des filles avec des "boots et chaps", perso je ne vois pas ce qu'il y a de "dérangeant" (terme sans doute inapproprié) où "d'inélégant" ?
Pour moi, les bottes et/où les boots & chaps sont totalement adaptées pour la pratique de cette discipline, après c'est une question d'esthétique et de convenances personnelles, ayant habité longtemps à la campagne, j'ai eu l'occasion de côtoyer mainte fois chevaux et cavalie(è)r(e)s, même si j'ai toujours refusé de monter (un peu trouillard, je l'avoue) !
Après on pourrait argumenter que les bottes d'équitation sont une espèce menacée d’extinction si cette tendance se poursuit, chose qui me paraît improbable, et quand bien même si cela devait être le cas, ben de toute façon toutes nos "indignations" n'y changerai rien, alors... ;o)

Luc a dit…

Je suis un peu surpris que des participants à ce blog consacré aux BDC viennent ici prôner une préférence pour les chaps sous prétexte de confort.Encore un petit effort et certains tenteront de nous convaincre que les charentaises sont encore plus convenables !

Anonyme a dit…

@Luc
Tu serais surpris de voir des ensembles chaps+boots noirs qui, de loin au moins, donnent l'illusion de bdc noires. (grâce au fait que les boots, ce ne soient que des bdc coupés à la cheville et que si tu mets des chaps noirs dans une matière semblables aux boots, selon la distance, ça apparaitra comme des bdc) La seule différence étant qu'au soleil, l'ensemble n'aura pas autant de reflets que des bdc. (enfin si les bdc/chaps+boots sont tout boueux, les reflets ne seront pas là de toute façon)

Puis surtout, il faut remettre ça dans le contexte : équitation générale, donc sport et défilé de mode pour filles.

(contrairement aux concours où il y a une tenue stricte requise -encore que pour certains concours modernes, l'utilisation de chaps+boots noirs, pour imiter des bdc, est éventuellement autorisé, juste pas dans des concours qui ont une longue histoire et veulent donc montrer la "noblesse du sport" grâce à la tenue)

Iriez vous faire de l'escalade dans une tenue qui vous parait inadapté, pas assez souple, pas assez pratique juste "pour que ça fasse tenue d'escalade" plutôt que de privilégier le confort sans négliger la sécurité ?

Les bdc en équitation c'est pareil. N'allez pas critiquer des femmes qui préfèrent le confort chaps+boots plus que de monter en bdc "juste pour faire équitation".

Chris a dit…

Bonjour Amélie,
On peut comprendre que les pratiquants d'équitations se laissent séduire par le coté pratique des chaps: facile à enfiler, pas trop chaud l'été... essentiellement si j'ai bien compris.
J'ai mes nièces qui sont étudiantes, et ma belle-soeur qui ont la chance de prendre des ours l' Ecole Militaire à Paris aux Invalides (bien que n'étant pas militaires dans la famille), et elles ne jurent que par les bottes pour les avantages techniques, enfin ce qu'elles m'ont dit... et à la campagne elles montent en bottes Aigle pour le coté pratique (boue etc..). Vieille école ? (militaires, instructeurs hommes du Cadre de Saumur ) Peut-être...
Enfin quand je vois passer une cavalière dans le bois de Vincennes notamment, je trouve qu'elle a beaucoup plus de style en bottes qu'en chaps avachis (ou pas de chaps du tout) et croquenots/boots plus ou moins boueux... Je remarque aussi que les Gendarmes ( hommes ou femmes)ou gardes républicains, que l'on croise en "ballad"e eux aussi dans le bois de Vincennes , montent toujours en bottes.
Il est vrai que le monde de l'équitation que je connais pas est essentiellement féminin, donc j'imagine que les concours de mode et de "branchitude" vont bon train...

al a dit…

comme Chris , quand je vois des gendarmettes de la garde républicaine avec des superbes bottes Weston , je suis complétement fasciné.
elles seraient en boots et shaps , j'y ferais beaucoup moins attention ,pour ne pas dire dégoûté.
d'ailleurs quelle déception de ne plus voire les motocyclistes de gendarmerie avec leurs superbes bottes et leurs pantalons de style cavaleries.
bien sur que les boots et shaps sont plus pratiques , mais leurs looks ( à qualité comparable ) fait beaucoup moins classe que les traditionnelles bottes d'équitation.
et puis c'est la mode des boots et on ne peut rien contre ça !
ils sont portés souvent avec des hautes chaussettes multicouleurs souvent assorties avec des bandes que l'on met aux pattes des chevaux, ce qui plaît beaucoup aux filles.

Chris a dit…

Je pense que beaucoup de cavaliers se sont laissés convaincre par les boots+chaps essentiellement pour des raisons de confort. Et comme la mode impose ses dictats dans les centres équestre comme dans les rues , on dirait que les bdc en caoutchouc ( même haut de gamme comme les Le chameau doublées cuir à 300 euros ) sont devenues totalement "ringardes " ou les low cost acceptées pour les enfants débutants. Je me trompe?

Geff a dit…

Chris, j'ai l'impression que tu as raisons et que tu ne te trompe pas !

Pourquoi Luc ? Aurais-tu quelque chose contre les charantaises ? Perso j'en ai et oui, c'est très confortable, mais bien entendu que pour la maison, on ne peux quand même pas pas comparer une 2CV (même venant de Charente) avec une Ferrari lol ;o)

Luc a dit…

Mais non je n'ai rien contre les charentaises et je connais leur confort, mais je n'arriverai pas à être convaincu par ces chaps, tout comme je pense que les "Hunter" ne sont pas de belles bottes.Je me répète sans doute, mais je lis en haut de cette page BDC69, je ne lis pas Chaps69, ou bottes des champs69.Alors ma ringardise ou ma beaufitude ne me pousseront pas à trouver ces ersatz de bottes,élégantes.Et ce qui me rassure, je ne semble pas être le seul.

Geff a dit…

Pas de problème pour moi Luc, chacun, au risque moi aussi de me répéter, étant libre d'aimer ou de "désaimer" tel ou tel chose, à fortiori ce que nous mettons aux pieds, perso j'aurais plutôt "un faible" pour les "Hunter" et si pour moi (je personnellement) la reine est et restera LA cavalière en cuir, ce n'est un secret pour personne dommage que l'on en voit plus (mille excuses Arno, j'avoue que les Alezan sont très chouettes aussi : rattrapage réussi ?), cela ne m'empêche pas de me promener avec des bottes d'équitation "toutes bêtes" à mes pieds (suivant l’humeur) et de les apprécier à divers titres ainsi que ce blog avec où sans son titre (ça c'est juste pour charrier un peu).
Donc plus sérieusement, je respect pleinement ton avis, car heureusement qu'il reste des "puristes", dont je ne fais pas du tout partie, Mesdames, Messieurs fidèles du blog, vous voudrez bien me le pardonner... en tous cas par pour des bottes... mes passions sont tout simplement placées ailleurs, dans d'autres domaines (que je défendrais aussi bec et ongles), c'est ce qui me permets sans doute d'avoir un certain recul, un regard différent et me permettre quelques commentaires ici, si je puis m'exprimer ainsi, je ne souhaite froisser personne. :o)

Anonyme a dit…

@Luc
Tu te trompes de combat ! Je ne dis pas "vive les chaps" "vive Chaps69", juste que dans le milieu sportif qu'est l'équitation, c'est tout à fait logique de porter des chaps+boots à moins d'adorer les bdc. (ou de les préférer car la flemme de mettre des chaps et les boots seul ça ne va pas, ou car si il faut pratiquer dans la boue, les bottes en caoutchouc sont plus simples à laver ou que les bdc D4 ne coutent rien et donc plus pratique et moins cher que chaps+boots D4)

Je fais juste la différence entre les bdc en milieu sportif (libre, sans tenue définie à avoir donc en général et donc pas en concours) et les bdc en milieu urbain avec des tenues de ville.

Après tout, tu en parles donc je retourne ta phrase, Bdc69, c'est avant tout sur "les filles en bdc&jeans" et non "les filles en bdc&tenue équestre en centre équestre" (ou "les filles en bdc&tenue équestre dans la rue, rentrant de leur cours d'équitation sans s'être changer en tenue de ville").

Si les filles en centre équestre comptaient aussi pour les articles du blog, Arno aurait surement tellement de photos (encore que pour beaucoup, ça seraient des photos de filles/ado mineures donc il ne les posterai pas) qu'il n'aurait pas le temps de toute les poster. (mais ça seraient des photos avec des chevaux aussi et non des photos dans la rue, avec des bdc associées à une tenue de ville)

Pour les gendarmes/gardes républicains, les bdc sont donc portées car voulu (donc qu'il y aurait la possibilité de porter des chaps+boots ou même des chaussures de ville avec un talon à la place si le cavalier le désirait) ou bien car elles font tout simplement parti d'un uniforme (où les bottes sont très jolies, je l'avoue) qui va avec le poste ? (et donc le prestige de la fonction et de l'histoire qui y est associé)

Pour finir, Luc, personne n'a dit que les chaps+boots étaient jolies ou quoi que ce soit (ou que moi, je les adorais), je fais juste le constat du pourquoi en centre équestre (un sport donc pas le sujet du blog techniquement) les chaps+boots sont préférées aux bdc.

Rien de plus !
(et pour le "chaps+boots qui donnent l'illusion de porter des bdc" non ça ne veut pas dire que je les adore ou que je n'aime plus les bdc et que je voudrais voir toutes les femmes -en ville- en chaps+boots plutôt qu'en bdc, juste que c'est aussi vrai)

@Chris
Pourquoi les bdc ringardes ? Du tout. C'est juste que comme l'a souvent dit Amélie, pour les femmes, les bdc, ce n'est qu'une pièce d'un ensemble -tout comme n'importe quelle paire de chaussures- et non un objet sacré qu'elles adorent et qu'elles meurent d'impatience chaque jour à l'idée de pouvoir les (re)porter le lendemain et de s'y sentir bien dedans.

Elles n'ont juste pas le même rapport que les hommes (du blog au moins) ont envers leurs bdc.

smelly a dit…

Chris, je partage ton avis.

Chris a dit…

Pour ce qui concerne "Hunter 69" que tu cites Luc, je pense que ce type de bottes a sa place dans le thème élargie de bdc 69 qui est un blog qui s'intéresse à la mode féminine de la rue qui est liée aux "bdc" qu'on comprendra comme "Bottes De Caoutchouc...." non ?

Chris a dit…

Bonjour Amélie

Heureusement que tu as eu la bonne idée d'acheter des BDC plutôt que des boots/chaps pour ta première initiation à l'équitation... ;=)
Tes copines qui montent en chaps sont-elles adeptes des bdc en ville ? Comment voit-elles cette mode ?
Mes nièces n'envisagent pas de porter leurs bdc à Paris ( les Aigles qu'elle ont pour monter dans la campagne), mais la grande se serait bien laissé séduire par les Hunter mais elle n'a pas fait l'investissement finalement.

Nicolas a dit…

Je vois que les commentaires s'animent de réflexions intéressantes . Oui ce blog doit se resserrer sur son coeur de cibles que sont les filles en bottes de cheval et non dériver vers la hunter ou pires les chaps , on peut rêver ...

J'ai quitté les centres equestre vers 1991 , l'année de la première guerre du golf , c'est pour dire que ça date . La mode des boots et chaps arrivait en force , je dis bien la mode , car il s’agissait d'un effet de style et nos enseignants ne voyaient pas cela d'un bon oeil .

Il fallait bien se rendre à l’évidence que le sport equestre allait changer de visage , pas seulement dans le style , mais aussi dans la discipline , et dans sa féminisation en masse . Cette année là , j'ai vu un peu de tout , jusqu’à des moniteurs insultés en pleine reprise , par des gamines insolentes , des gagneuses qui allaient jusqu’à faire leur colère les jours de concours si elles perdaient .

La sage et studieuse cavalière , issue des bonnes familles se confondait dans la masse des lolitas fashion avide de mode et de style meme à cheval . L’équitation passait de mode de vie à loisir à la mode tout court en négligeant les bases mêmes apportées par la chevalerie .

Possedant moi meme un cheval et un petit corps de ferme , j'ai eu cet hiver le plaisir d’héberger deux autres chevaux appartenant à des files . Malgré le coté peu salubre de mes locaux , car c'est une ferme à la campagne , jamais elles ne portaient de bottes en caoutchouc , mais toujours leurs boots stylés . Alors que je suis plus souvent en Saint Hubert ou en Alezan qu'en chaussures de ville .

Ces filles avaient choisies d’héberger leurs montures à la maison pour des raisons budgétaires , pas de sous ??? Quel ne fut pas ma surprise de les voir de retour du salon du cheval sortant de leurs voitures des cartons complets de bandes de travail , bandes de repos , des chaussettes bariolées , des boots dernier cri et j'en passe ... Budget moyen du salon environ 300 euros , on rêve .

Concernant les gendarmettes a cheval et par extension les militaires , ceux ci sont rompus a se payer leurs propre paires de bottes , ce qui fait que le style bottes saucisse se retrouve dans ces corporations , comme a Saumur et au musée du cheval a Chantilly . Il faut dire que ces dernières années Charlottes Casiraghi , la nouvelle égérie du sport equestre a bien appuyé sur le champignon avec ce style moche et cher .

Moche et cher , c'est aujourd'hui le maître mot partout , quand on voit les doudounes Dolcé Gabana qui explosent a l'approche d'une flamme , comme les doudounes chinoises a 30 euros , ca fait peur . Quand je vois des filles porter des bottes de cheval high cost a 300 euros , alors que sans aucunes marques elles ne valent que 30 euros , là aussi je me pose des questions .

Autrefois , nous avions partout en Europe , en France , en Italie , en Espagne de petits façonnier qui fabriquaient de magnifiques bottes d’équitation ou de ville . Je me souviens des Rugierri vendues par un chausseur de Reims que j'allais essayer en pointure 41 alors que j'étais ado . Les vendeuses me connaissaient un peu pour mon amour de ce style et j'adorais croiser le matin les filles du lycée voisin bien bottées sur le Parvis de la cathédrale en leur lançant un petit coup d'oeil sur leurs bottes . C’était ça la magie des années 80 , les chose simples , comme le style de Sophie Marceau dans le film , l'étudiante ...

Pour celles et ceux qui s'en souviennent encore , il existait au debut des années 80 un style de bottes en cuir fauve , non doublé avec une semelle en creppe beige . Kikers et Arcus les produisaient en masse , certaines étaient meme en bleu denim , pour aller avec les jeans . Ce serait là une belle mode simple a ressusciter .

al a dit…

tous ces derniers commentaires sont passionnants et font vivre bdc69 , et c'est encourageant , je pense pour notre ami Arno qui se démène pour son blog.
Nicolas peux tu nous dire ce que tu appelles des bottes saucisses ?

Chris a dit…

@ Anonyme, je parlais de la "ringardisation" des BDC en caoutchouc dans les centres équestres, compte tenu de la mode des chaps qui s'est imposée maintenant ( je ne parlais pas du rapport des filles avec leurs bdc portées en ville... )
@ Nicolas, je veux bien croire que la pratique de l'équitation a changé de public. Et du coup les mentalités dans les centres équestres ont changé. Féminisation certes, pratiquants et encadrement, je le constate quand le regarde les pratiquant(e)s du club local, et qui font leur petites ballades au bois de Vincennes.

Chris a dit…

@ Al, oui , beaucoup de (longs) commentaires au sujet des modes dans les centres équestres... ce qui n'est pas le sujet de BDC 69. Le seul constat que l'on peut faire, c'est que la disparition des BDC classiques dans les centres équestres entrainera inévitablement la disparition des BDC caoutchouc des catalogues des fabricants , du moins pour le mid/hight cost .

Amelie a dit…

Bonjour :)

Beaucoup d'entre vous messieurs parlent de l'équitation comme un sport , c'est exact ça en est un sauf que vous oubliez une chose , en France , la majorité des gens qui montent à cheval le font par loisirs et non dans l'esprit de faire un sport ...

Du coup , quand tu pars en faire pour le loisir , tu as envie d'être bien , à l'aise et pas engoncée dans des bottes que tu penses inconfortable au possible ...


Chris oui rire , je ne te contredis pas là dessus , je ne regrette pas effectivement d'avoir découvert cet aspect mode .

Non non mes amies , aucune d'entre elles ne porte de bottes en caoutchouc en ville

Chris a dit…

Effectivement comme le note Amélie, beaucoup d'activités de loisir dites "sports", référencés comme tels dans les statuts associatifs et affiliés aux Fédérations du Ministère Jeunesse et Sport, se pratiquent en "loisir" ou selon les cas en "compétition". Exemple , la plongée sous-marine.... où il existe bien des degrés de pratique mais pas de compétitions (heureusement ! ). C'est vrai que beaucoup de cavaliers montent en club, passent leurs "gallots" sans faire jamais de concours. C'est donc pour eux un loisir.

Beaucoup de copines m'ont raconté qu'à l'époque où elles montaient en bottes caoutchouc elles galéraient pour les retirer et l'été les supportaient difficilement. On comprend l'avantage des chaps, dans ce sens ... Après en technique je sais que le débat est ouvert chez les cavaliers, certains apprécient le maintient des bottes, en cuir notamment, certainement par habitude ou tradition ( vieille école ?) ou pour les aspects techniques des différentes disciplines équestres.

Pour les bdc en ville , je constate que c'est rarement les filles qui en possèdent une paire dans leur placard destinées à l'équitation qu'elles pratiquent, qui les portent en ville. Plutôt celles qui les trouvent jolies et seyantes, agréables à porter finalement, et les "détournent" comme un accessoire de mode. Et de plus le style équestre a depuis longtemps inspiré la mode. D'ailleurs je ne pense pas que des femmes montent avec des bdc de chez Hermès....

al a dit…

à Chris
c'est pour cela aussi que la plupart des bottes d'équitation en cuir sont maintenant avec des lacets à la cheville et une fermeture éclair à l'arrière.
cela permet d'avoir le pied et le mollet bien encadrés dans la botte avec un contact au plus pré du corps du cheval et de pouvoir enlever ses bottes très facilement.
idem pour boots avec shaps.
par contre au point de vue esthétique , pour moi rien ne remplace les bottes classiques, style Weston de gendarmerie ,le chameau alezan non zippées , aigle écuyer etc ,donc sans lacets ni fermeture éclair .

Luc a dit…

"Nicolas peux tu nous dire ce que tu appelles des bottes saucisses ?"
Ne seraient-ce pas des bottes portées à Strasbourg ou Francfort ?

Nicolas a dit…

La réponse concernant les bottes saucisse est dans le post précédent . Ce sont les bottes en cuir plutôt de grande marque , équipées de fermetures éclair et de lacets , ainsi que d'une coupe très ajustée en cuir souple .

Au début des années 90 on commençait a voir sur les terrains de concours des bottes en cuir avec un petit secteur lacé sur le cou de pied , ce qui était plus seyant pour les femmes . A l’époque ce n'était qu'un petit plus en vue de sauver l'industrie de la botte du désastre qui allait s'annoncer plus tard avec la generalisation des boots et chaps .

Je passe vite fait sur la mode du vulgaire et moche qui sévit depuis ces sombres années , autant dans les clubs hippique que je fuis que sur les terrains de concours , y compris en dressage ou la bottes saucisse a replacée les belles bottes tendues et rigides des bottiers Italiens , voire de Weston ou Soubirac .

Rigide , vous avez dit rigide . Oui , avant ces années on se tennait bien a cheval , ne disait on pas : " En avant calme et droit . " . Aujourd'hui le niveau des écoles d’équitation a baissé , autant que les tenues souples , car l’équitation , je persiste , se définit comme un sport de gamines insolentes .

En allant au salon du cheval on peut en voir sur tous les stands des grandes marques , comme Koening , Parlanti , Soubirac à des prix scandaleux au vu de la qualité ... C'est bien pour cette raison que weston n'expose pas dans cette foire commerciale d'un gout moyen .

Lorsque j'ai débuté l’équitation , en 1983 , la fierté était de pouvoir se payer une paire de Aigle écuyer à 500 francs . Une paire de Le chameau vallait deja 800 francs en intérieur toilé et 1500 francs en intérieur cuir , autant que les Soubirac Saumur , en cuir, valait pres de 1800 francs ...

Quand les chaps et les boots sont arrivée , c'était la révolution , du cuir pour 300 francs environ , le top en été , contrairement aux ecuyers qui empestaient .

Geff a dit…

Merci Nicolas pour ce complément d’explication, que j'ai trouvé pour ma part fort intéressant.

Vers le début des années 80 (en 81 où 82 je ne souviens plus), j'ai vu pour la première fois la sœur de mon ami d'enfance avec des bottes d'équitation Aigle en cuir (elle était dans un club équestre) avec un sweet bleu imprimé avec les armoiries du club (sur l'avant) et un pantalon blanc, c'est à ce moment là que ce style m'a beaucoup plût (très classe), par contre je suis incapable de préciser de quel modèle il pouvait s'agir.

Geff a dit…

Euh... en fait... un truc me taraude maintenant, j'étais un ado à cette période, et je me pose la question si les "fameuse" bottes n'était pas plutôt en caoutchouc et ai pris ça pour du cuir ???

Ça y est je sens que je vais faire ma nuit là-dessus, mais je n'aime pas raconter des bêtises ! :o0

Nicolas a dit…

Mon cher Jeff , tu as raison d'émettre un doute sur les bottes de tes copines . En effet a cette époque , Aigle avait un leadership sur le marché de la BDC et elles étaient en plastique rotomoulées et non en caoutchouc . Chez Aigle ce plastique porte le nom de slush , il approche par sa qualité le caoutchouc et imite à la merveille le cuir , puisque les moules sont gainées de cuir afin d'imiter la fleur et les coutures a la façon des maîtres bottiers de Saumur .

Dans les centres equestre de l'époque les plus studieux portaient des Le Chameau , on ne disait pas encore alezan à cette époque . C'était la botte des riches au style contesté ...

Il n'était pas rare , lorsque j'étais au lycée de voir mes copines de classe porter leurs tenues d'equitation pour se rendre à le reprise le soir ou le mercredi pour l'UNSS , par exemple .Le polo clair ou le petit chemisier , le sweat shirt bleu marine , ou le pull over fermé avec le pantalon beige était de rigueur dans les bonnes Ecoles d’équitation , avec les bottes aigle noir ou gold qui arrivaient a cette époque là aussi . Le sérieux était à la mode .

Pour anecdote dans le lycée ou je me trouvais le règlement interdisait de porter une tenue de sport , genre survêtement , en dehors des cours de sport . Certaines de ces cavalières se sont fait attraper une fois en récré , par la proviseur qui en bonne cadre de l’éducation nationale exécrait les sports d’élite , du moins c'était son point de vue ...

Ces filles se sont fait punir pour avoir portées des bottes et un pantalon d’équitation . La parade a été vite trouvée , car avec une jupe , la proviseur acceptait ces bottes , elle en portait elle meme en cuir bordeaux , comme les enseignantes ... Les cavalières passaient par dessus le pantalon une jupe et le tour était joué pour être en règle cela était a mes yeux d'autant plus ravissant .

Afin de me délecter du spectacle qu'elles m'apportaient , je les accompagnais jusqu'au centre equestre et assistais aux reprises . Cela n'allait pas sans contreparties , d'abord de leur porter le sac contenant leur inutile matériel d’équitation et les aider a préparer leurs montures .

Quel régal ensuite de les voir se mettre en selle et travailler en musique de façon studieuse , sous les ordres de Monsieur D'Orcy , le regretté maître de manège du centre equestre de Reims . Les bonnes manières étaient de rigueur et c'est comme ça que j'ai connu ce qui est aujourd'hui mon essence de vie .

A cette époque et sans vouloir jouer le vieux con nostalgique , le personnel féminin de la fédération d’équitation portait une tenue avec jupe et bottes , dans leurs bureaux , tout comme les deux secrétaires du centre equestre ...

Je ne le dirais jamais assez , une fille a cheval , bien habillé c'est beau ...

al a dit…

merci Nicolas pour tes explications.
tout à fait d'accord avec toi sur ce que tu appelles les bottes d'équitation saucisses , donc en cuir souple moulant le pied , la cheville et le mollet et avec les lacets et une fermeture éclair.
elles sont d'un prix exorbitant et en plus sont très fragiles.
pour ma part , et ça n'engage que moi , je les trouve hideuses par rapport à des bottes classiques rigides et droites comme les westons de gendarmerie qui sont pour moi le top de la botte classique en cuir.

al a dit…

ma première paire d'alezan 1 en toile achetée chez un sellier en 1978 coûtait 200francs tout rond soit 30 €.
toujours chez un sellier ,la même paire d'alezan 1 valait ,exactement 20 ans plus tard, 500 francs soit 75 €.

Geff a dit…

Merci beaucoup Nicolas pour ces éclaircissements concernant la matière des bottes Aigle, je comprends maintenant pourquoi j'ai longtemps confondu avec du cuir et que, quelque part j'avais ce doute persistant. Pour le reste du commentaire aussi bien entendu, toujours aussi intéressant.

J'aime beaucoup la "conclusion" à laquelle j'adhère sans réserve ! :o)

Pour les bottes d'équitation "saucisses", tout comme toi Al, je trouve ça juste une horreur absolue !

Chris a dit…

Les bottes "saucisse" je vois très bien, je trouve que c'est laid et importable en dehors de l'équitation, là où elles doivent avoir une certaine "technicité". Je ne pense pas qu'on les verra un jour dans nos rues.