28 juin 2014

La tendance, c'est ça.


Quatre heures à poireauter sous une forte pluie dans un quartier dense le premier samedi des soldes d'été, plus deux autres heures sous la pluie toujours et pratiquement rien. Pas comme il y a deux ou trois ans. Par contre je pense qu'au festival Solidays on aurait pu être gâtés, mais c'est complet.
Four hours hanging around and raining cats in a commercial area on first saturday of summer sales, two other hours in the rain and still virtually nothing. Not like in 2011 or 2012. By cons I think that in festival Solidays we might have been indulged, but it's full.

4 commentaires:

Nicolas a dit…

Je ne me suis pas rendu à Paris hier , mais à Soissons ou il a également bien plu . Le constat d'années en années est affligeant , les filles préfèrent leurs sandales malgré la pluie .

Dans les années 80 les bottes cavalières étaient également à la mode , portées avec plus ou moins de gout , mais bon , j'aimais ça et en général j'allais vers les filles portant ce genre de bottes .

Au début des années 90 révolution , les bottes restaient au placard voire jetées par tas entiers à la poubelle et malgré les hivers froids que nous avons connus au début de cette décennie , plus de bottes , les petites chaussures réapparaissaient .

Une copine qui portait des cavalières depuis les années 78 / 79 , s'était mise elle aussi aux mocassins et autres ballerines ou escarpins en hiver . Elle me disait qu'elle préférait être à la mode , meme si pour cela elle devait se geler les pieds .

Dernièrement , j'évoquais cela avec une autre amie qui chaque hiver se sent contrainte de porter des collants et des bottes , elle est cavalière , comme moi et n’hésite pas à enlever ses chaps et ses boots dés qu'elle descend de cheval ... Elle possede pourtant une magnifique paire de Weston de la garde qu'elle ne porte jamais ...

Il faudra qu'un jour on m'explique comment fonctionnent les filles et la société qui nous formate . Pour moi la liberté d’être à contre courant me va très bien et je n’hésite pas à jeter les relations qui me font des remarques sur mon style paysan .

Anonyme a dit…


Bien dit Nicolas j'ai la même réaction que toi pour écrire ce commentaire.Je suis moi même à contre courant par contre j'ai rarement des remarques et ceux qui m'en feraient auraient une réponse immédiate!La mode ah la mode! les filles préfèrent se geler pour y être,dans mon coin elles portent des ballerines, certaines même l'hiver et des tongs en plus c'est trés agréable pour prendre le train.Moi ma mode c'est de porter des bdc ou bdp toute l'année quand je peux et je trouve plus excitant de voir des femmes également chaussées de bdc en dehors des mois d'hiver au moment où les autres ont jeté l'éponge.Je n'aime pas les automatismes:il faut mettre ça car c'est l'été mettre ceci puisqu'on est en hiver,STOP!

Michel

Anonyme a dit…


Au fait je suis étonné de voir le nombre de bdc en vente sur le Bon coin c'est dire s'il y a des gens qui s'en désintéressent!allez comprendre.

Michel

Nicolas a dit…

Le nombre de BDC à vendre sur le bon coin peut s'expliquer de plusieurs façon , la première étant que les clubs hippique et les selleries sont devenus de lieux de tendance avant meme d'étre des clubs sportifs remplis de gamines rivalisant entre elles et à la sociabilité exécrables . La première des competitions étant la mode et les dernières chaps ou bottines que va sortir la " copine " . Fini le temps ou en clubs hippiques , nous étions des ados sages participants aux taches pour les plus confirmés et devant porter une strict tenue composée des sempiternelles bottes à la coupe Saumur et du pantalon beige . Je ne dis pas sempiternelle pour dénoncer un coté rébarbatif , mais bien pour montrer que ces tenues avaient un style , une classe en rapport avec cet art équestre .

En second lieux , beaucoup de filles se débarrassent en ce moment des bottes qu'elles avaient achetées ou qu'un petit copain leur avait offert , il y à 5 ou 6 ans , lorsque la tendance BDC , battait son plein . Souvent , elles sont en état neuf , car très peu portées .

La dernière raison serait les gens d'un certain age qui font de la place dans leurs greniers , tout en se faisant un peu de monnaie , sans chercher à ruiner les acheteur . Cela est assez souvent mon cas , je suis pour l'économie alternative et souvent je trouve sur le bon coin , de magnifiques BDC en cuir principalement , façonnées par des maîtres bottiers aujourd'hui disparus .

Que ce soit à cheval ou aux écuries , j'adore porter de belles bottes , pareil lorsque je sors en ville ou pour les courses . Souvent les compliments viennent des dames de la cinquantaine , qui apprécient ce genre de tenue .