03 novembre 2013

Sophie | Couette et cuissardes No Name #1

91 commentaires:

Chris a dit…

Superbe photo, et j'adore ces no-name qui ne sont pas des cuissardes de pêcheur, merci Sophie.

Marc a dit…

En effet, cette photo est splendide !
Moi aussi, j'aime beaucoup ces cuissardes No Name, qui plus est dans l'eau.
Le cadre naturel est vraiment sympa, tout comme la tenue de Sophie, ainsi que cette couette, qui apporte encore un petit plus, à mon sens.
Bref, très belle contribution encore une fois. Merci, Sophie !

Sandy Ltz a dit…

Bonsoir,
j'ai une petite question:
J'aimerais comprendre pourquoi cacher un visage que j'imagine joli ... qui a t'il de compromettant ? le look est pas mal sinon. Je crois que Jeffrey Campbell avait fait des cuissardes similaires inspirées des waders de pêche.

Anonyme a dit…

Superbe avec tes cuissardes

al a dit…

un grand merci Sophie pour cette superbe série en noname
j'adore celles où tu patauges dans la marre à poissons rouges
à Sandy
assurément Sophie est belle et même avec le visage flouté
si elle préfère ne pas dévoiler son visage , c'est pour les même raison dont on a parlé récemment sur envoi d'Aejandro Madrid 24 octobre

Bernard a dit…

Question
où trouve t'on ces cuissardes "No Name" pour femmes ?
j'ai vu des femmes de pêcheurs ou d'ostréiculteurs dans l'ile de Ré qui en portaient mais je n'ai pas osé leur demander où elles les avaient achetées

titi a dit…

Un mot , un seul
MAGNIFIQUE.Je pense aussi qu'une série avec cette jupe et tes bottes alezans ou aigle écuyer ne serait pas mal non plus.je ne sais pas ce tu en penses Sophie ??
Avec la couette bien sur.

Chris a dit…

@ Bernard, était-ce bien des No-name ? Je suis étonné que des femmes en ostréiculture portent ces bottes, qui étaient des modèles pour la mode, No name étant une marque de chaussure mode.

Anonyme a dit…

Ces photos de Sophie en No name sont superbes.Dommage que les cuissardes No name ne soient pas un peu plus hautes.
Pourrais-tu nous faire une série de photo dans cette tenue mais avec tes cuissardes Le Chameau ?

Bernard a dit…

J'étais en septembre 2012 dans l'ile de Ré , je suis quasiment sûr que la poisonnière - ostréicultrice portait des cuissardes de caoutchouc NO NAME à Saint Martin de Ré qui est la commune chic de l'ile de Ré Les cuissardes en caoutchouc ne sont pas l'apanage des "pin up" du XVIéme .Les provinciales ont aussi leur môt à dire.

Chris a dit…

@ Bernard
Non bien sûr bien au contraire les cuissardes en caoutchouc sont particulièrement adaptées aux travaux d'ostréiculture, il existe des modèles spécifiques d'ailleurs chez Le Chameau, certainement plus adaptées à cet effet que les No-name, qui sont étroites, avec talon haut type de ville, et peu crantées.

Geff a dit…

De très belles photos, même si je ne suis absolument pas fan des NN, je rejoins totalement l'avis de Sandy Ltz dans son ensemble !

Chris a dit…

@ Sandy, c'est vrai que pour les stretshoot on peut regretter le floutage systématique des visages, mais nous sommes dans un pays qui réglemente de plus en plus le droit à l'image, et c'est une précaution minimum pour respecter l'anomymat s'agissant de personnes qui n'ont pas manifesté explicitement leur consentement pour la publicationpid'une photo sur laquelle elles apparaissent plus ou moins distinctement.

Ostréicultrice 17 a dit…

@Bernard
Ca m'étonne que la poissonière-ostréicultrice portait des cuissardes de caoutchouc no-name peu adaptées pour le travail dans les parcs à huîtres.Vous avez pu confondre avec un modèle de cuissardes qui ressemblent aux no-name et qui sont vendues dans certaines coopératives maritimes.

al a dit…

à ostréiscultrice 17
pourriez vous nous donner plus de précisions sur ces cuissardes dont vous parlez , avec si possible des photos

Chris a dit…

@ Al, il y avait il y a peu un émission de TV avec la présentatrice Julie (celle qui présente des émissions culinaires) qui visitait une exploitation d'ostréiculture en Gironde et pour l'occasion elle a dû enfiler des cuissardes de caoutchouc hautes et noires, elles n'étaient pas très larges et pouvaient facilement être confondues des No-name.

al a dit…

à Chris
ce serait intéressant de connaître la marque et le modèle
est ce que arno pourrait retrouver cette émission et la faire passer sur youtube ou autre

Anonyme a dit…

Lovely photos Sophie ,i look forward to your new pictures thank you Ian

Chris a dit…

@ Al , effectivement ces cuissardes avaient un look sympa sur Julie...
Je vais chercher l'émission, je crois me souvenir que c'était sur D8

Chris a dit…

@ Al , précision: c'était "les carnets de Julie" sur France 3 émission du 18-05-2013 (mais rediffusée il y a quelques semaines). Je n'ai pas réussi à la trouver en streaming, peut-être quelqu'un a t-il des infos ?

Sophie a dit…

Bonjour,
Le visage flouté c'est pour que l'on ne puisse pas me reconnaitre, non pas que je mettes mes bottes ou cuissardes en cachette, puisque je sors en ville en BDC, BDP ou No-name, mais restée floutée me permet de conserver mon anonymat.
Il est impossible de trouver ces cuissardes No-name, elles ne se fabriquent plus depuis longtemps, sauf d'occasion peut-être.
Pourquoi pas effectivement une série en Alezans.
Je pense que les cuissardes portées par ces ostréicultrices ne devaient pas être des No-name, car le caoutchouc est bien trop fin et elles se couperaient de suite.

Anonyme a dit…

@Sophie
Je pense aussi que les cuissardes portées pas cette poissonnière- ostréicultrice ne devaient pas être des no-name. Les no-name n'ont pas été conçues pour ce type d'utilisation. Elles sont bien trop fragiles et ne sont pas assez hautes. Les ostréicultrices utilisent des cuissardes de caoutchouc tout terrain et solides qui résistent aux agressions extérieures et aux immersions complètes plus ou moins volontaires.

Sophie a dit…

Effectivement ,la différence d'épaisseur du caoutchouc est flagrante avec mes autres cuissardes en caoutchouc, les Le chameau. Celui des No-name est très fin et très souple, ce qui est bien pour ce types de cuissardes de ville, car elles sont légères à porter.
Mais peut-être qu'effectivement il soit possible d'acheter des cuissardes pour les travaux d'ostréiculture façon No-name avec talon et hauteur de tige plus haute et caoutchouc plus épais, à voir !!

Chris a dit…

Si on pouvait trouver quelques photos de ces ostréicultrices en cuissardes de travail....
Les No-name sont faites pour être portées en ville, alors que les "waders" Le Chameau sont très lourdes. Mais peut-être Sophie a-t-elle eu l'occasion de les porter en ville ... ?

Sophie a dit…

Non, je n'ai jamais porté mes cuissardes Le chameau en, seulement les NN. Mais il m'est déjà venu à l'idée de le faire avec mes cuissardes bleues. Mais ce serait "too much", sans doute!!
Il faudrait vraiment une occasion particulière.

Sophie a dit…

Non, je n'ai jamais porté mes cuissardes Le chameau en ville, seulement les NN. Mais il m'est déjà venu à l'idée de le faire avec mes cuissardes bleues. Mais ce serait "too much", sans doute!!
Il faudrait vraiment une occasion particulière.
Ces cuissardes qui semblent ressembler à des NN auraient peut-être une hauteur de tige plus haute tout en restant feminine, surtout si il y a talon, c'est vrai que j'aimerais en savoir plus.

Chris a dit…

@ Sophie, quelles sont ces cuissardes bleues dont tu nous parles ?
Je pense que les NN passent plutôt discrètement en ville, alors que les Le Chameau vertes sont des grosses bottes de pêche qui te feront passer pour une pêcheuse sortie acheter ses hameçons, ou une égoutière, ou mieux encore une cataphile à Paris (pourquoi pas ?)...

Sophie a dit…

Il s'agit de mes cuissardes bleues en caoutchouc le chameau, les premières que je vous avais montrer, dans l'article nomé par Arnaud: la pêche de Sophie.

Chris a dit…

Je pense que les cuissardes de pêche sont importables en ville.
Petite annecdote , il m'est arrivé une fois à Paris de voir une fille en cuissardes de pêche, à l'arrière d'une moto, l'homme qui conduisait avait aussi des bottes, je pense qu'il s'agissait de cataphiles. Les cuissardes sont très pratiques pour descendre dans les catacombes, à ce qu'il parait (jamais essayé, et je suis un peu claustro...)

Sophie a dit…

C'est vrai que cela semble importable en ville, cette idée de les mettre m'avait pourtant traversé l'esprit. Peut-être en cas de forte chutte de neige, ou à l'occasion d'un carnaval ?
Pour les catacombes, c'est classique le port de cuissardes, mais encore faut-il être de Paris et connaitre des gens qui peuvent vous y conduire.

Chris a dit…

@ Sophie, je ne pense pas qu'il faut être Parisien pour descendre dans les catacombes mais d'abords connaître de vrais cataphiles qui t'emmèneront dans les labyrinthes sous-terrains sans risquer de t'y perdre. Je crois qu'ils y descendent la nuit, car les débouchés sont plutôt secrets.

Cataphile a dit…

@Sophie et Chris
Une partie des catacombes est ouvertes au public et peut être visitée sans risque. Les vrais cataphiles s'intoduisent clandestinement dans les parties des catacombes interdites au public. Pour ces explorations clandestines le port des cuissardes est fortement recommandé. Il faut cheminer dans des parties de galeries plus ou moins inondées où l'eau peut monter jusqu'à mi-cuisses voire plus. Mais quand on est une cataphile passionnée il ne faut pas hésiter à remplir ses cuissardes pour découvrir de nouvelles galeries.

arno a dit…

@Cataphile
Bonsoir! Fille ou garçon?
Y a-t-il beaucoup de filles en cuisardes sous Paris? Si tu as des documents pour le blog, n'hésite pas!

Anonyme a dit…

@Sophie
Pour pouvoir porter des cuissardes de caoutchouc en ville il faudrait habiter à Venise. Les vénitiennes n'hésitent pas à en porter pendant les aqua-altas.

inondée a dit…

@Anonyme et Sophie
Pas besoin d'habiter Venise pour porter des cuissardes de pêche en ville,une forte inondation suffit. Quand les bottes de pluie ne sont plus assez hautes pour se déplacer dans l'eau il faut employer les grands moyens et chausser les cuissardes.

Michel a dit…

Certes oui mais des cuissardes de marque AIGLE c'est très lourd pour de faibles femmes c'est pour çà qu'elles chaussent des NO NAME difficiles à trouver sauf dans l'ile d'Aix et dans l'ile de Ré puisque les femmes de pêcheurs en portent , j'en ai vu le week end dernier à Saint Martin de Ré mais je n'ai pas osé demander à la dame assez "fierotte " au demeurant si elle les avait trouvées dans un commerce à LA Rochelle

Chris a dit…

@ Michel
Es tu vraiment certain pour les cuissardes No-name ? Elles ne sont plus fabriquées depuis des années, et semblent bien fragiles et pas faites pour des travaux dans les parcs à huitres. Les No-name possèdent une étiquette de la marque à l'arrière, facile à identifier.
@ Cataphile
J'avais lu dans un blog de cataphile l'histoire d'une fille qui avait trouvé des cuissardes No-name en solde dans un bac à Barbes et qu'elle utilisait pour descendre dans les catacombes, c'était il y a quelques années déjà. Sinon ils recommandent des D4 pour le faible coût, étant donné qu'on les use beaucoup lors des passages dans des endroits où il faut ramper et se frotter ,etc.. . Es-tu un (une)cataphile qui porte des cuissardes pour descendre sous terre ? Quel type possèdes tu ?in

Cataphile a dit…

@Sophie, Arno et Chris
Je suis une fille.
Je préfère rester discrète sur mes activités de cataphile.L'exploration des carrières souterraines de Paris est interdite. Il y a des patrouilles de "cataflics" qui pistent les cataphiles et essayent de les coincer pour leur faire payer des amendes. Il faut se déplacer en toute discrétion en essayant de faire le moins de bruit possible et de ne pas laisser de traces. Les cuissardes sont un bon compromis entre les bottes de pluie (pas assez hautes) et le pantalon de caoutchouc (un peu trop encombrant).Les cuissardes permettent de garder les pieds au sec même dans les passages où l'eau monte jusqu'en haut des cuisses dans les galeries inondées. Mais ça arrive aussi que l'eau soit plus haute et passe par dessus les cuissardes. Je porte des cuissardes pour descendre sous terre.J'ai une paire de cuissardes Le Chameau modèle Chamosec. Les deux autres filles du groupe portent aussi des cuissardes. Ce sont les mêmes que moi car nous avons fait un achat groupé.
Sophie est-tu prête à chausser et à mouiller tes cuissardes pour une expédition souterraine ?

arno a dit…

@Cataphile
Merci pour ta réponse détaillée. Mais je ne sais pas si tu as choisi de porter uniquement ces cuisardes pour leur côté pratique et même indispensable. Ou si, en plus, c'est également par plaisir (originalité, sensation de force, que sais-je!), comme c'est le cas de Sophie. Si tu as atterri sur ce blog, tu as bien fait, c'est que tu aimes les bottes en caoutchouc: dans la rue, sors tu en bottes de cheval par exemple?
J'ai regardé ton modèle de cuissardes, je pense que tu as le meme modèle que possède Sophie; si tu l'as vu dans des posts passés.
Donc gare aux flics!
Et au fait, une fois ressortie de la bouche d'égout, gardes-tu tes cuissardes aux pieds? Je pense que tu les mets dans un grand sac à dos avant de prendre le premier métro!

Cataphile a dit…

@arno
Je ne porte pas uniquement mes cuissardes pour leur côté pratique. Je les porte aussi par plaisir. Elles sont très confortables. La doublure intérieure est super douce ce qui est très agréable quand je les porte pieds et jambes nus.Pour mon activité de cataphile j'apprécie leur côté pratique. Se sont un peu mes bottes de sept lieues. Elles me sont indispensables pour me sentir en sécurité et bien protégées. Pendant les vacances au bord de la mer je les utilise aussi pour pratiquer la pêche à pieds dans les rochers.
Je n'ai pas de bottes de cheval. J'ai deux paires de bottes de caoutchouc que je mets pour sortir dans la rue les jours de pluie.
Pour un maximum de discrétion je quitte mes cuissardes et je change de tenue juste après être ressortie. Une fille en cuissardes de caoutchouc toutes boueuses dans les rues de Paris ne passerait pas inaperçue. Je mets mes cuissardes dans une valisette en plastique car après une expédition souterraines elles sont toutes boueuses et humides. Arrivée chez moi je les nettoie soigneusement et je les mets à sécher.

Chris a dit…

@ Cataphile, merci pour ce témoignage très intéressant, qui nous montre comment tu combines ton intérêt pour ce type de cuissardes avec cette passion de l'exploration sous terraine. J'imagine que tes Le Chameau Chameausec te sont bien protectrices. Pas trop lourdes pour marcher des heures et ramper dans les passages étroits ? Est-ce qu'elles s'abîment vite dans ce milieu ? Il y a quelle proportion de femmes chez les cataphiles? Voilà une activité qui m'aurait bien tentée, pour pouvoir mettre de belles cuissardes, mais je pense être un peu trop claustrophobe.

arno a dit…

@cataphile
Je devine que pour la pêche à pied tu les portes avec un short ou un maillot de bain! Donc, pas tentée par des bottes de cheval? Et par des cuissardes noires, non plus?
En tout cas si tu veux nous envoyer des photos de réunion dans les catacombes (thème jamais abordé dans un post du blog) ou de parties de pêche, elles seront bienvenues. Je peux eventuellement les flouter.

Prévois-tu de porter tes cuissardes ce week-end encore?! ;)

Merci en tout cas pour ton précieux témoignage, bise et bon week-end!

Christophe a dit…

Bonjour ; une petite anecdote ;étant amateur de pêche à la mouche ma belle mère a voulu m'offrir l'année dernière des cuissardes detrès bonne qualité de la marque Le Chameau . N'étant pas un inconditionnel des ventes en ligne , on a voulu en trouver en boutique ; ce fut un véritable parcours du combattant ; même sur ORLEANS ou TOURS pas moyen d'en trouver c'était partout sur commande et encore . Résigné on a opté pour des AIGLES . Là nouvelle déception poids énorme ; en cas de chute dans l'eau noyade assurée !
De ce fait pas de cuissarde , j'aimerais un témoignage de celles qui en portent !

Cataphile a dit…

@Chris
Mes cuissardes de caoutchouc sont bien protectrices. Le caoutchouc de la tige est épais. La semelle est épaisse et le pied renforcé. Elles sont bien hautes et permettent de traversées pratiquement toutes les parties inondées en gardant les pieds au sec. Malgré tout ça m'est quand même arrivée plusieurs fois (comme aux deux autres filles)que l'eau passe par dessus mes cuissardes et rentre dedans. Mais pas de souci car la doublure est imputrescible, lavable et sèche rapidement.Ces cuissardes ont été conçues pour un usage professionnel. C'est ce modèle de cuissardes qu'utilisent les égouttiers.
Elles sont un peu lourdes mais elles sont très confortables et j'oublie vite que je les ai aux pieds.
Elles sont très solides et résistent bien au milieu dans lequel on évolue. Elles ont quelques éraflures mais rien de grave.
Je n'ai aucune idée de la proportion de femmes chez les cataphiles. Dans le groupe il y a trois filles et sept gars.
C'est sûr qu'il ne faut pas être claustrophobe pour pratiquer cette activité.

Firmin a dit…

Bonjour Cataphile ,j'ai connu un gars qui parcourait les ex carrières souterraines de PARIS .Il m'a confié un jour de beuverie qu'il pénétrait dans ces carrièresd qui mènent aux catacombes de PARIS par un tunnel du chemin de fer de l'ex petite ceinture de PARIS :le tunnel du parc Montsouris je crois .Mais lui il est parcourt en jean usés et rangers aux pieds j'en suis sûr .

Cataphile a dit…

@arno
Effectivement pour la pêche à pieds je porte mes cuissardes de caoutchouc avec un short ou un maillot de bain. Ce type de pêche reserve bien des surprises. La marée est parfois capricieuse et la mer remonte plus vite que prévu. Ca m'est déjà arrivée de submerger complètement mes cuissardes et de me mouiller les fesses pour traverser un bras de mer au retour. Mais cela fait partie des imprévus de la pêche à pieds.
J'ai prévu de porter mes cuissardes ce week-end mais je ne te dirai pas pour quoi faire.
Bise.

arno a dit…

@Cataphile
:D
J'ai mon idée! Amuse toi bien ce w-e! Bise!

Chris a dit…

@ Cataphile
Les "chamosec" sont des cuissardes dites "de sécurité" homologuées pour le travail donc avec renforts coque et semelle. Est-ce indispensable pour les visites des catacombes, ou des cuissardes de pêche classiques ne pourraient-elles pas convenir ?
As tu déjà croisé des filles en bottes de cheval dans ces lieux? L'eau n'y est pas froide, certains préfèrent les baskets parait-il.
En tout cas je te souhaite de belles explorations ce WE.

Sophie a dit…

Bonjour,
la partie des catacombes pouvant être visitées sans risque et sans cuissardes, c'est celle dont l'entrée est vers Denfert-Rochereau ?
C'est vrai qu'à Venise le port de cuissardes est très fréquent, bien que je n'y ai jamais mis les pieds.
C'est dommage de ne pas avoir demandé la marque de ces cuissardes à ces ostréicultrice et le lieu d'achat, ça aurait pu en interresser certaine.
Une expédition dans les catacombes, pourquoi pas ? Mais une facile, peut-être au début, sans risque de submersion et de passage en rampant dans des boyaux étroits ?

Chris a dit…

Sophie, les cuissardes à Venise se justifient que lors des quelques heures d'aqua alta à fort coefficient, peut-être quelques jours par an. Pour les aqua alta modérées des bdc suffisent, et encore ce n'est pas dans tous les quartiers.
On peut visiter tout à fait officiellement les catacombes de paris depuis l'entrée de Denfert Rochereau, pas besoin de bottes. C'est sur le site.
Moi aussi j'aimerais bien mais trop claustro je ne me verrais pas ramper dans des boyaux étroits, même en cuissardes. Il doit bien y avoir moyen de visiter les galeries sans s'aventurer dans ces passages riqués ?

Cataphile a dit…

@Christophe
J'ai acheté mes cuissardes directement en ligne sur le site Le Chameau.Nous avons fait une commande groupée.Il ne faut pas exagérer, les cuissardes Aigle ou Le Chameau ne sont quand même pas d'un poids énorme même si elles sont sont plus lourdes que des bottes normales.Il existe des cuissardes en PVC plus légères mais moins bien solides. Je ne suis jamais tombée dans un trou d'eau avec mes cuissardes.A chaque fois que je les ai rempli j'avais pieds. Mais je sais qu'on peut surnager avec des cuissardes et reprendre pieds.

Michel a dit…

@ Sophie
Promis la prochaine fois que je vais dans l'ile de Ré ( j'y vais à peut près tous les 2 mois même en hiver ) je tenterais une approche auprès de ces ostréicultrices en cuissardes noirs pour savoir où elles ont déniché ces superbes cuissardes .Pas facile , car elles sont assez méfiantesavec les étrangers ( je veux dire les toursites ou les résidents temporaires de l'île de Ré ) sinon j'irais voir dans l'ile d'Oléron voisine où l'ambiance est nettement plussympa sinon il me restera le petit port de Bourcefranc où j'ai également aperçu ces belles dames en cuissardes noires .

Cataphile a dit…

@Firmin
Il existe plusieurs entrées possibles pour accéder aux catacombes et aux carrières souterraines pour une visite clandestine mais je ne t'en dirai pas plus.
Pour moi c'est la tenue maxi protection. Je porte un ciré de chantier (veste + pantalon imperméable) et des cuissardes sans oublier les gants.

Cataphile a dit…

@Chris
Des cuissardes de pêche classiques pourraient convenir à condition d'être de bonne qualité, solides et confortables. J'ai choisi les cuissardes "chamosec" pour leur qualités professionnelles.
Je n'ai jamais croisé de filles en bottes de cheval dans ces lieux.
L'eau n'est pas glacée mais pas chaude non plus. Tout est relatif. Disons que je la trouve plutôt fraîche quand elle passe par dessus mes cuissardes et rentre dedans.
Les baskets conviennent à la rigueur pour parcourir des galeries bien sèches. Mais pour des galeries boueuses ou inonder il vaut mieux prévoir des cuissardes.

Cataphile a dit…

@Sophie
A Denfert-Rochereau c'est l'entrée officielle de la partie des catacombes ouvertes au public. Tout le monde peut y accéder et cette visite ne présente aucune difficulté.
Une expédition clandestine facile dans les catacombes ce n'est pas évident. Si c'est facile d'accès on risque d'y rencontrer une faune plus ou moins fréquentable et des "cataflics".C'est pour cela que nous préférons explorer les galeries difficiles d'accès pour être plus tranquilles.Mais je te rassure Sophie il n'y a aucun risque de rester coincée dans une partie inondée ou dans un passage étroit. Une submersion des cuissardes est toujours possible mais ce n'est pas une catastrophe. Ca m'est déjà arrivée et c'est tout à fait supportable. Il suffit de vider les cuissardes une fois sortie de l'eau et c'est reparti.Sophie es-tu toujours prête pour une expédition souterraine ?

Anita a dit…

Il n'y a pas 50 voies d'accès aux catacombes de PARIS ; soit c'est le tunnel de Vaugirard soir c'est le tunnel sous le Parc Montsouris qui est d'ailleurs le plus proche de la station RER DENFERT ROCHEREAU . ces 2 tunnels sont toujours la propriété de la SNCF et se trouvent sur l'ancienne petite ceiture de PARIS , voie ferrée qui faisait le tour de PARIS et qui est utilisée entre porte Clichy et le raccordement de l'Evangile -Est Ceinture ( rue Curial ) Tout le reste de la petite ceinture est fermée à tout trafic

al a dit…

à cataphile
tu pourrais nous envoyer via Arno une série de photos de toi et ta bande en cuissardes
pour être tranquille vous envoyez ces photos avec le visage flouté ou vue de dos pour ne pas être reconnu
et ce WE c'est bien passé ?

arno a dit…

@Cataphile
Al a une bonne idée!
A part ça, as-tu passé un bon week-end? ;-)

Chris a dit…

@ Cataphile,
J'avais lu qu'une tenue type "bleu de travail" bien costaud était tout à fait adaptée car il faut ramper sur le sol. Ou une combi de spéléo. Le ciré n'est-il pas plus fragile ?
Moi aussi je suis curieux de te voir en photo dans ta tenue "maxi protection", j'imagine que tu peux faire quelques petites photos tout à fait anonyme ?
@ Sophie,
Comme tu as déjà les cuissardes pour descendre dans les boyaux inondés, j'espère que tu nous raconteras tes émotions...

Cataphile a dit…

@Anita
As-tu déjà fait des expéditions souterraines dans les catacombes ?

Cataphile a dit…

@Chris
Le ciré est certainement plus fragile qu'une salopette type "bleu de travail" ou qu'une combi de spéléo mais il me convient parfaitement. Jusqu'à maintenant il a bien résisté aux franchissement des passages étroits en rampant.Il protège de l'humidité contrairement au "bleu de travail" qui est une véritable éponge et est facile à nettoyer. Et côté pratique un ensemble deux pièces veste + pantalon c'est moins galère qu'une combi intégrale pour nous les filles quand il s'agit de satisfaire un besoin pressant.

Anita a dit…

Oui je les ai accompagnés dans une sortie ( tunnel de Vaugirard ) entre Ouest Ceinture et l'emplacement des anciens abattoirs de VAUGIRARD . C'est assez existant mais il y a des patrouilles de "cataflics" parfois avec des chiens et je ne parle pas des "maraudeurs " qui recherchent un "joint"

Chris a dit…

@ Anita
Il doit en effet y avoir aussi des gens peu fréquentables dans ces lieux cachés. Avais tu des cuissardes ?
@ Cataphile, tu portes aussi des gants de spéléo.. ?

Cataphile a dit…

@Chris
Je porte des gants de caoutchouc Mapa gros travaux (pub gratuite).

Cataphile a dit…

@Anita
Effectivement il y a des parties de catacombes qui sont très fréquentées. Elles sont à éviter car on peut y faire de mauvaises rencontres et se faire verbaliser.
Quelle tenue portais-tu ? Avez-tu des bottes ? As-tu eu les pieds mouillées ?

Anonyme a dit…

@Cataphile je pense que Chris voulait plutôt dire "des gens peu fréquentables pour une femme seule" (mais vu qu'Anita descend en groupe, ça va) autre que des cataflics. Enfin peut-être que je me trompe !

Chris a dit…

Oui je pense effectivement qu'en groupe on se sent plus en sécurité, et je pense pas qu'une femme ait l'idée de descendre seule dans ces lieux souterrains.
Si les autorités ne veulent pas que des gens s'introduisent dans les catacombes, pourquoi ne pas fermer les entrées les plus fréquentées, celles dont on a parlé ici, plutôt que d'envoyer des brigades ? Ce serait certainement regrettables pour les vrais cataphiles, les passionnés qui respectent les lieux et la sécurité, mais je pense qu'ils trouveront des accès dérobés et gardés secrets.
@ Cataphile: tout le mode porte le même équipement que toi ?

Anonyme a dit…

@Chris et renoncer aux amendes pour les "touristes" (1ères visites) ou sur les habitués qui n'auraient pas réussir à fuir les cataflics à temps ? Tu n'y penses pas !

Chris a dit…

@ Anonyme, je ne pense pas que la brigade mobilisée pour faire la police sous terre la nuit soit d'une grande rentabilité pour les caisses de l'Etat , si c'est à cela que tu penses.

Anonyme a dit…

Eh bien je dirais que les cataflics sont là avant tout pour empêcher les gens de rester sous terre (criminels en fuite ou personnes vivant sous terre, comme dans une grotte), de prévenir des accidents (si une personne se blesse n'a pas de réseau/portable ou est coincé et qu'il faut appeler des secours, voir si une personne s'y aventure seul et qu'un accident se produit et qu'elle meurt par ex, il faut bien que quelqu'un trouve le corps donc une ronde de policiers ou un cataphile appelant anonymement la police -anonymement pour ne pas se prendre une amende en plus et se faire suspecter de meurtre) et empêcher des trafics de se produire (+/-) donc au final, leur salaire et leur formation est déjà payée de base (vu qu'ils vont sous terre) donc oui, ça ne rapporte pas beaucoup mais ça reste des revenus pour l'Etat. Et ça, pourquoi s'en priver ? :o

al a dit…

et les cataflics,ils ont quel modèle de cuissardes ?

Cataphile a dit…

@Chris
Je ne me suis jamais aventurée seule dans les catacombes. Et je pense que même plusieurs filles ensemble ça risque aussi. J'ai toujours fait des sorties avec des groupes mixtes filles et garçons. Maintenant je sors toujours avec le même groupe dont tous les membres sont super sympas.
Les deux autres filles du groupe ont la même tenue que moi.Les garçons portent des combinaisons intégrales style mécaniciens en coton épais et des gants de chantier en cuir. Ils ont le même modèle de cuissardes que nous les filles.

Chris a dit…

@ Cataphile, tu nous fais une petite photo de toi et du groupe (floutée) la prochaine fois ??
Je comprend mieux pourquoi des Cataflics, effectivement pour prévenir contre une faune souterraines, des camps de fortunes et des zones de non droit et de trafics en tout genre...
De combien est l'amende ?

Anonyme a dit…

35 ou 65/75€ il me semble (je penche pour 65)
Donc oui, ils sont déployés en sous-sol pour éviter des trafics (drogue ou autre), éviter que trop de gens viennent les visiter, voir même s'y installent (voir des jeunes qui font la fête et dégueulassent tout sans nettoyer après -pas de camion poubelle en sous-sol :p juste des cataphiles qui nettoyent éventuellement) C'est avant tout un service d'ordre. (car c'est illégal de descendre, qu'avoir des centaines de gens dans les sous-sol ce n'est pas acceptable, qu'il peut y avoir des accidents, des gens coincés parfois dans des tunnels trop étroits, des trafics, des criminels -en fuite ou juste recherchés par la police- s'y cachant) (Puis je doute que ça puisse être le cas, mais le sous-sol pourrait donner accès à des batiments vides de nuit, j'y crois moyennement mais ça peut le faire, voir même fragiliser les fondations, faire exploser une bombe, des trucs comme ça, les chances que ça fasse sont surement infimes voir inexistantes mais on peut imaginer que cela reste des raisons possibles)

Chris a dit…

@ Cataphile
Que disent les cataflics quand ils vous attrapent, vous les spécialistes et passionnés d'exploration, respectueux des lieux et de la sécurité ? Même amende ?
Ils sont habillés comment ces cataflics ? Ils portent aussi des cuissardes ?

Cataphile a dit…

@Chris
Jusqu'à maintenant j'ai eu la chance de ne jamais tomber sur des patrouilles de "cataflics". Je touche du bois et j'espère que cela va continuer.
Je suis une cataphile très respectueuse des lieux ainsi que les autres membres du groupe. Nous n'avons jamais fait de dégradation ni de marque pour matérialiser notre passage. Nous ne laissons jamais de détritus.

Sophie a dit…

Pour une sortie dans les catacombes, pourquoi pas. mais j'ai plein de questions:
faut-il toujours ramper, que voit-on,combien de temps sous terre, quel équipement etc...?

Cataphile a dit…

@Sophie
Si tu es partante pour une sortie dans les catacombes n'hésite pas à me contacter à l'adresse suivante des4moulins@yahoo.fr et à me poser toutes tes questions.

Sophie a dit…

OK je prends note de l'adresse et te contacterai pour envisager une descente sous le sol parisien, bien que cela fasse un peu peur quand même.

Chris a dit…

t'as bien de la chance Sophie, tu nous raconteras ton expérience..

Marc a dit…

Effectivement, Sophie a bien de la chance.
J'aimerais beaucoup pouvoir tenter cette expérience également.

Cataphile a dit…

@Sophie
Tu me contactes quand tu veux. Je comprends ton appréhension. Moi aussi ça me la fait au début.
Notre dernière sortie c'est très bien passée quoique un peu humide car en fin de parcours nous avons dû traverser des galeries inondées.Ce qui n'était pas du tout prévu.

Chris a dit…

@ Cataphile , mais j'imagine qu'avec ton équipement l'humidité n'est pas un problème. Est- ce possible qu'il y ait de l'eau trop haute pour passer en cuissardes ? combien de temps restez vous en bas ?

Cataphile a dit…

@Chris
Ca nous est déjà arrivé de découvrir des galeries inondées où l'eau était plus haute que les cuissardes.
La durée moyenne d'une sortie est d'environ 3 heures.

Lucien Pontoiseau a dit…

Moi aussi j'aimerais bien descendre dans les souterrains de PARIS .J'aifait un stage spéléo dans les Pyrénées Atlantique il y a 10 ans près du gouffre de la pierre Saint Martin .je pense que çà doit être moins technique car on n'avait pas besoin du tout de cuissardes

Sophie a dit…

3 heures, cela ne semble pas très long, je m'imaginais plutôt une descente dans les 8 -10 heures.
Mais je pense que l'on a des idées fausses et préconcues, et tout tous un tas d'idées fantasques par rapport à ces catacombes et ce monde mystérieux.

Chris a dit…

@ Cataphile
Penses tu que nous pourrons voirbientôt quelques photos de toi en tenue de cataphile ?(Arno fera le nécessaire pour l'anonymat..)
En attendant les retours de Sophie et ses premières émotions.

Lucien Pontoiseau a dit…

moi aussi j'aimerais voir Sophie en tenue de cataphile

Sophie a dit…

Bonsoir, Cataphile est-elle toujours sur le blog ?

laplace maxime a dit…

Bonjour

Pas aperçu depuis relativement longtemps .

Chris a dit…

Cette descente de Sophie dans les entrailles de Paris a t-elle bien eu lieu ? En effet nous n'avons pas eu de nouvelles depuis ce post.
Et Sophie porte-t-elle toujours ses Alezans ?