21 octobre 2013

Street shots de Grzegorz #286

4 commentaires:

arno a dit…

Vous avez failli avoir un bon post ce soir. Alors qu je sortais du magasin Uniqlo, j'ai croisé une fille en bdc qui y entrait. Bdc hautes et bien galbées, mais à clous comme c'est la mode à Prague. Jean bleu ciel pas slim et t-shirt. De dos c'aurait été photogénique. J'ai attendu dix minutes qu'elle ressorte, et le magasin était bondé. Alors rien.
Très peu d'articles ce mois d'octobre, peu de bdc dehors. Comme d'avril a juin, alors qu'il pleut raisonnablement.
Je suis sceptique. Vous devez être déçu par la rareté des mises à jour, ce n'est plus comme avant. Le blog pourra se refermer à la fin du printemps. Je peux vous faire des posts "blogs de filles" mais c'est long à préparer, ou refourguer des street shots très anciens...

Autre chose la marque espagnole Hispanitas vient de sortir une collection de bottes de cheval en caoutchouc pas vilaine du tout:
http://shop.hispanitas.com/fr/Collecte/Saison/Femme/Botte-Deau/HI38849/11393/NOIR

Chris a dit…

Deviennent-elles rares les filles en bdc dans les rues de Paris... ? Il est vrai que j'en voit de moins en moins , même par surprise.

Chris a dit…

Enfin je vois que les filles (ou jeunes femmes) de Varsovie ont quand même un point commun avec les Parisiennes, elles gardent les yeux rivés sur leur téléphone , lorsqu'elles sont dans les transports. Ce qui d'ailleurs en fait des proie faciles pour le photographe...

Anonyme a dit…

Arno, résiste à la tentation de fermer ce blog cette année encore :p

Malheureusement, oui, la mode s'essoufle, surement que des modèles plus Bdc-ville (ou des bdp pour aller au plus simple) sont sorties depuis l'arrivée des D4 et ont remplacés les bdc dans les villes ou juste que ça n'a plus l'attrait que cela avait (moins mode) il y a quelques années, les femmes (ou les ados) se lassant +/- vite de ce qui n'apparait plus comme l'objet à la mode à avoir.

A croire qu'il faut aller à Prague ou en Espagne pour en voir encore tandis qu'en France, la mode est déjà finie. (à part pour celles qui sont tombées amoureuses de leur bdc)