24 mai 2013

Gonflées #2


"Gonflées" est l'un des articles les plus populaires, il a été publié il y a plus d'un an. Alors puisque cela vous intéresse, qu'en est-il aujourd'hui avec les mêmes protagonistes? A l'époque, 2/3 des sondés trouvaient Tiina la plus gonflée en cuissardes Hunter dans la zone d'embarquement de l'aéroport. 59% des filles (visitant le blog) l'auraient fait et 23% l'auraient peut-être fait pour un paris. Seulement 21% des filles n'auraient pas osé. Reposons les mêmes questions aujourd'hui, avec des photos inédites dans ce blog. 
Précisons que depuis cet article, une nouvelle contributrice, Sophie nous a envoyé des photos d'elle en cuissardes Le Chameau mais en pleine nature, et Pascale une nouvelle commentatrice, nous affirme qu'elle n'hésiterait pas aller à son boulot en waders, à condition de les ôter ensuite au bureau.



Garçons: ne répondez pas au sondage de droite, cliquez sur "voir les résultats" uniquement. To boys, on last poll, right, please only click on "voir les résultats"! 

"Gonflées" is one of the most popular posts over a year. Whereas because you are interested, what happens today with the same questions & protagonists? At that time two thirds of those polled chose Tiina as most  daring girl. She is in Hunter waders in boarding area of ​​the airport. 59% of girls (visiting the blog) answered they could have been able too,  23% more maybe for a bet. Only 21% of girls would not dare. 

7 commentaires:

Miguel de "M" a dit…

Allez, j'avoue, je ne me lasse pas des photos de Tiina à l'aéroport !

Chris a dit…

J'imagine bien que Tina a du retirer ses cuissardes devant le portique de sécurité , les agents devaient être tout ébahis...prendre l'avion avec ses hautes cuissardes caoutchouc, c'est vraiment osé, Tina est certainement une fille qui aime les défis.

Chris a dit…

Aussi je trouve Carole magnifique, elle nous montre qu'elle aime vraiment les BDC et cuissardes en les portant en toutes circonstances, même par 40°c ce qui est incroyable, et encore un grand merci à Carole pour ses nombreuses contributions dans le blog

Chris a dit…

En regardant de prèsle photo de Tina je remarque qu'il y a une paire de BDC sur le chariot, Tina avait-elle l'intention de changer de bottes ?

Chris a dit…

Après quelques vérification je pense que Tina se trouvait à l'aéroport Marco Polo de Venise, probalement de retour d'une qua alta, les cuissardes ne devaient étonné personne à ce moment, ce qui explique aussi les BDC sur le chariot. Il est vrai qu'avec des low cost il vaut mieux voyager en bottes plutôt que de payer des surtarifs exorbitants pour les bagages supplémentaires. Ce que j'avais déjà fais également, je le suis retrouvé ainsi que ma compagne en BDC dans l'aéroport , devoir les retirer (sans tire botte) devant le portique, mais personne ne s'étonnait. Arrivé à Paris elles étaient en ce qui me concerne glissées sous le pantalon pour prendre les transports... (dégonflé ??)

titi a dit…

question pour Chris.
je prends de temps en temps l'avion pour partir en vacances et je ne suis jamais parti avec mes bdc aux pieds.Maintenant il se pourrait que je le fasse.Est ce que systématiquement il faut enlever ses bdc , ou bien cela est occasionnel.Je serais bien en peine de les enlever sans tire bottes.Et pour quelle raison faut il retirer ses bottes , j'ai déjà vu plein de femmes prendre l'avion en bottes sans avoir à les enlever. certes les bottes étaient en cuir et non en caoutchouc , mais ceci n'explique pas cela.si cela devait être le cas , il est évident que je ne pourrais pas partir bottes aux pieds , surtout que j'aimerais bien aller en Irlande.si quelqu'un peut éclairer ma lanterne.

Chris a dit…

J'ai remarqué que dans la plupart des aéroports il faut retirer ses chaussures un peu épaisses, et surtout les bottes pour passer les portiques de sécurité avant l'embarquement. A Venise j'ai du partir en BDC pour l'aéroport car il y avait de l'eau, de plus il pleuvait et donc beaucoup de gens se retrouvaient en bottes dans le hall d'embarquement. Il y avait aussi des femmes qui les portaient à l'aller depuis Paris. Effectivement les bottes prennent de la place dans la valise. J'avais réussi à y glisser les miennes à l'aller, mais pour le retour , avec les souvenirs à rapporter, il n'y avait plus de place ce qui a fini de me convaincre de les porter pour le voyage. Le problème était que , comme je le craignais, ce fut plutôt la galère pour retirer mes BDC Alezans devant le portique, sans tire botte (dans la valise lui) et en spectacle devant les autres passagers de la file qui vous regardent galérer et s'en amusent. Je me rappelle aussi la fille du contrôle qui a mâtté mes vieilles Alezans présentées sur le tapis.... en fait çà m'a bien amusé aussi. Je le referai.