27 octobre 2012

Envoi d'Alejandro | Madrid 25 octobre 2/2

Pratiquement une nouvelle fille chaque minute, certaines d'une beauté, c'en est un crime de les flouter, un zoom net et précis, des photos en rafale. Avec Alejandro tout va bien dans le meilleur des mondes.
Nearly a new girl every minute - certain of such a beauty that it's a crime to blur them -, a neat and precise zooming with continuous shooting. With Alejandro's talent everything is at its best.
-

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Les fameuses D4 Marines ?

al a dit…

à Madrid ce n'est pas "la crise" des bdc !!!

Nicolas a dit…

Je me suis rendu à Paris samedi dernier , le temps était presque parfait , vent , crachin , froid , brr , un temps revé pour matter .

Peu de filles en BDC pures , par contre du coté du bon marché c'était la debauche de manfield , Hermes à la pelle .

Et poutant la france est en crise , qu'on se le dise . Coté tendance dans les magasins , beaucoup de filles achettant des boots plats , à elestiques ou pour les plus classieuses avec les lanieres , la grosse pise de tete à mettre ...

A suivre , l'hiver arrive , bon je vous laiise , je vais soigner mon rhube , avec les chauds et froid des boutiques .

C'est ca etre grand reporter , prendre des risques ...

_______________________________
Com déplacé ici pour cause d'article supprimé. Arno

Anonyme a dit…

La grosse prise de tête oui et non (les lanières) après tout, si tu les achètes, c'est que tu sais que tu ne seras pas pressé pour les mettre ou les retirer. (de la même façon pour la marque de bottes sur l'article bdc69, une fille qui les achète avec les 36 lanières autour de la botte et qui les laisse, c'est qu'elle sait qu'elle ne devra pas être trop pressé pour les mettre et les enlever, à chaque fois donc tant que ça lui convient!)

Nicolas a dit…

Je me suis mal exprimé et j'aurais du develloper mon propos . En 1992 , j'avais une petite amie qui portait ce genre de bottines , il ne fallait pas lui parler de boots . Je me prennais un malin plaisir de lui enlever et de l'aider à les enfiler . Elle me disait qu'elle les portait pour me faire plaisir , car elle n'aimait pas se prendre la tete avac les sangles .

Malheureusement notre idylle s'est arretée avant que j'ai pu lui offrire des bottes , car c'était à ses dires mon grand fantasme ... Domage ...