08 juillet 2012

Eurockéennes de Belfort, 1er juillet 2012 #1

-
Envoi d'Alex via Tiina, Eurockéennes de Belfort le 1er juillet '12. Merci à eux deux.
Tiina: "Alex a été dimanche aux Eurockéennes de Belfort. Comme tu peux le voire tout est très humide. Il a réalisé des photos pour ton blog. Peut être y a-t-il d’autres photos d’autres personnes ? Il semble qu’il y avait 100.000 spectateurs. C’est le remake de Woodstock. L’ambiance semble être au top."
French rock music festival, "Eurockéennes de Belfort", last sunday. Pics made by Alex for the blog & sent by Tiina. Big thanks to both!
-
-

Articles de presse du 2 juillet 2012 sur le festival

Les pluies les plus torrentielles ne justifient pas à elles seules l’annulation d’un concert en plein air. Les Eurockéennes se sont déroulées « normalement » donc, hier, malgré les précipitations. Certes, le site du Malsaucy est vite devenuchamp de boue, les artistes sont restés dans leurs loges et le public s’est couvert comme il pouvait, mais les scènes ont fonctionné, comme à Glastonburry, éminent festival anglais où l’on raconte qu’il pleut chaque année « depuis le roi Arthur »…
La pluie et la boue font d’ailleurs partie de la légende des festivals depuis Woodstock, et une partie du public s’enaccommode fort bien. Hier, toutefois, les organisateurs ont invité le public à venir en train, le parking de Chaux devenant de moins en moins praticable. En outre, la préfecture a été sollicitée pour ouvrir des hébergements d’urgence aux campeurs trempés depuis la nuit de samedi.
Les Eurockéennes, apportent régulièrement la preuve que classe internationale et bottes en caoutchouc ne sont pas incompatibles. 
 Au camping, c’est Woodstock. Les tongs oubliées flottent. Les auvents menacent de s’effondrer sous le poids de la pluie qui n’avait presque pas cessé depuis la veille.
Partagés entre désolation, hommes ronchons et hésitation, les campeurs se tâtent. juste au niveau d’un marais de boue, jusqu’à la cheville, pour finir en beauté. Faut-il que les seniors aux permis de conduire puissent se frayer un chemin sans s’embourber sur le parking.
Devant la tente voisine, on se nettoie les pieds dans une flaque avant de chausser ses bottes, son poncho et sa casquette. La piscine censée rafraîchir les boissons déborde de petites bulles. «C’est cool, aujourd’hui, on fait des économies de crème solaire!». Toute la philosophie des amoureux des Eurocks. Qui partent pour leur Malsaucy for ever, même mal saucés.

Les Eurockéennes de Belfort réalisent une audience record en réunissant 100.000 spectateurs sur trois jours. La 24è édition des Eurockéennes de Belfort s'est clôturée hier avec une affluence record. Cette année 100.000 spectateurs sont venus se presser dans la boue. Une telle audience n'avait pas été atteinte depuis 2006. Même le camping a battu des records: 17.500 mélomanes y ont établi leur pénates éphèmeres ce week-end. Après la canicule et l’orage, le festival s’est achevé hier sous la pluie et dans le froid, mais fort d’un bilan plus que réjouissant. Avec 100 000 entrées, cette 24 e édition égale le record de 2006. La crise météo a été plutôt bien gérée, grâce à l’expérience, à un peu de chance aussi. Mais samedi soir, les dieux étaient Eurockéens et le ciel s’est abstenu de tomber sur la tête des festivaliers.

-

2 commentaires:

al a dit…

bien heureux et intelligents , celles et ceux qui avaient choisis de chausser leurs bottes.

ça patauge un maximun,et boue et gadoue riment avec bottes de caoutchouc !!!!

Chris a dit…

Joli reportage, merci Alex
Un eptit air de Glastonbury, et çà me raplle aussi le dernier dimanche à Solidays pour le champs de boue, mais à Belfort les filles ont bien intégré qu'il fallait être bien bottée... et comme d'habitude en France dans ces circonstances c'est encore les mecs les plus mal chaussés! contrairement aux Amglais qui ont tout compris (aux festivals et à leur météo).