05 juin 2012

Elisabeth, Suisse #4 | Le Chameau Alezan vénerie

Bottes de cheval de vénerie en caoutchouc Le Chameau Alezan (700€). Très inconfortables pour marcher. Mais quel look ! Venerie rubber riding boots from Le Chameau ; very uncomfortable for walk, 700€, but what a look!
-

Le Chameau Alezan de vénerie dans le blog:

10 commentaires:

al a dit…

les alezans venerie, c'est vraiment un must
dommage que le prix soit aussi élevé.

je ne comprend pas pourquoi le chameau ne fait pas une série moins chére, avec intérieur en toile au lieu du cuir et sans la doublure extérieur en cuir , côté entre les deux mollets.
ça rendrait ces bottes beaucoup plus accessibles tout en gardant leur look sublime.

arno a dit…

àAl
Il y a bien longtemps que je ne comprends pas la stratégie de Le Chameau...

al a dit…

je ne comprend pas le rôle de la doublure extérieur en cuir , côté intérieur des mollets.
les alezans n'en ont pas , alors pourquoi sur le modéle vénerie.

tu connais l'explication , Arno

Nicolas a dit…

Mes chers amis , vous avez là besoin des explications d'un expert en vennerie , puisque je pratique aussi la chasse à courre . Personne n'est parfait , sinon je ne serai pas là .

Bien revenons à nos allezan vennerie . Celles ci s'adressent générallement à un publique de gens relativement aisés , qui ne regardent pas au prix , chez eux c'est inconvenant . Les olives exterieur en cuir , permettent de bien caller les jambes sur les quartiers de la selles , car comme chacun le sait , les cavaliers de vennerie montent tres mal ... Il fallait aller à Fontainnebleau le week end dernier pour voir un nombre de filles en BDC , malheureusement pas en allezan vennerie , plus reservées aux hommes .

Cet hiver , j'ai quand meme passé la journée au botte à botte avec une equipière chaussée de tels bottes , sa fille avait des allezan ordinaires , avec la vareuse et le tricorne , ca donne de l'allure .

Je me souviens que les polytechnicienes en portaient , dans les années 80 , à cette époque j'étais appelé et j'ai eu la chance de pouvoir aider aux repet du defilé à Satory ... Je me suis régalé ... Surtout quand certaines , aidées par leurs coopines retiraient leurs bottes pour aller see reposer dans l'herbe , en plein mois de juillet . Ca sentais bon le cuir neuf chaud et les collants fins ...

Marc a dit…

J'aime bien ce type de bottes, ça a de l'allure.
Cool, on a même les commentaires d'un spécialiste ! Merci à toi, Nicolas, c'est intéressant d'avoir des explications et témoignages de quelqu'un qui est dans le domaine.

al a dit…

merci à toi Nicolas pour ces précisions
tu dois te régaler dans tes parties de chasse à courre avec toutes ces femmes bottées et tu dois garder un souvenir impérissable de ta partie de bottes à bottes

al a dit…

à Nicolas
les bottes en cuir des polytechniciennes n'étaient elles pas des weston ou vincent s de limoges comme celles des motards de gendarmerie ou celles des cavaliers de la garde républicaines?
combien étaient elles environ ?
en tous les cas ça doit être inoubliable.
est ce que tu crois qu'elles se rendaient compte de l'attrait qu'elles pouvaient avoir ainsi vêtues et bottées ?

Nicolas a dit…

Mon cher Al , pour ne rien te cacher , je prend un certain plaisir à me retrouver entouré d'une gente assemblée de femmes bottées à mes cotés , domages que celles-ci soient un peu trop guindées et malheureusement en minorité . Tu dois bien te douter qu'à la chasse à courre on ne parle pas de cela ... Entre Aigle et le chameau , le match est parfois serré , autant que l'étreinte au botte à botte . Pour info il m'est interdit de porter mes Jumping à revers bordeaux , qui sont l'appanage du maitre d'équipage .

Pour ce qui est des polytechniciennes , leurs bottes , à l'epoque ou elles en avaient de trés belle à talons plats , les fameuses cavalières , celles-ci étaient fabriquées ou du moins terminées chez le maitre bottier du camp de Satory , prés de Versailles . Il les recevait construites , tige et pied depuis un bottier Italien , puis il les terminait au dimensions de ces demoiselles à qui il venait prendre les mesures en l'école . Il fournissait égallement l'ensemble des ecoles d'offiers de l'armée , Saint Cyr , La navale , Salon de Provence , pour l'armée de l'air et les écoles de santé . Bref toutes celles qui se destinaient à des carrières d'officier dans l'armée .

J'ai toujours eu un faible pour les polytech , car elles étaient les plus belles et vu leur petite taille défilaient en tete , ce qui faisait un trés beau mur de bottes , en regardant au raz du sol , bien coupées et ajustées et le col eliptique , que du bonheur .

Comme je l'expliquais , durant les pauses , certaines allaient s'asseoire dans l'herbe pour fumer , elles en profitaient pour retirer leurs belles bottes toutes neuves , à peines cassées , quels bonnes éfluves en sortaient , de cuir et de sueur de petits petons ayant piettiné le bitume chaud de Satory .

A cette epoque meme les sous off en portaient et étant affecté , cimme appelé sur la place de Paris et Versailles , il était frequent de croiser ces femmes joliement bottées ...

Les années 80 , toute une époque , pas d'accord Arno .

Pour les nostalgiques , dans certains passage , la belle Sophie Marceau , s'en trouve chaussée , dans le non moins culte film l'etudiante ... Vetue d'une juppe large plissée , de bottes cavalières en cuir et d'un duffle coat , traversant les jardins du Luxembourg . Vincent Lindon a du bien en profiter , le salaud ...

al a dit…

à Nicolas
merci pour toutes ces précisions.
tu n'aurais pas des photos de cette époque ou de tes parties de chasse à courre très accès sur bien évidemment les bottes?

smelly a dit…

@ Nicolas: merci pour tes délicieuses précisions et notamment celles concernant les effluves des pieds des demoiselles ôtant leurs bottes.. Ce fut sûrement des moments craquants ...